AutoX est un nouvel acteur sérieux sur le marché des véhicules autonomes. L’entreprise vient de lancer une offre baptisée sobrement RoboTaxi à Shanghai, là où le principal acteur du pays, Didi Chuxing a déjà déployé son propre service de taxis autonomes.

AutoX : un nouveau concurrent à Didi Chuxing

AutoX aura fort à faire s’il compte détrôner le grand Didi Chuxing qui compte bien mettre sur les routes du monde plus d’un million de taxis autonomes d’ici 2030. En 2019, Didi Chuxing est devenue une entreprise à part entière, juste avant que son service de taxis autonomes ne soit lancé à Shanghai. L’entreprise chinoise a désormais de la concurrence dans la grande ville de Shanghai. Il faut dire qu’il y a très certainement la place pour deux acteurs sur ce marché à Shanghai.

AutoX lance donc son offre RoboTaxi dans le district de Jiading dans un premier temps. Une flotte de 100 premiers véhicules seront mis à disposition des habitants du quartier. AutoX précise que les trajets pourront être réservés directement depuis l’application AutoNavi, un service détenu par le géant chinois Alibaba, également actionnaire de la startup AutoX. L’entreprise a levé l’année dernière pas moins de 100 millions de dollars auprès de plusieurs grandes entreprises chinoises dont Alibaba fait partie.

Alibaba se cache derrière la startup chinoise

La flotte de Didi Chuxing se trouve également dans ce même quartier, proche du centre mais beaucoup moins fréquenté. De quoi limiter le risque d’accident pour les véhicules autonomes des deux entreprises. En réalité, AutoX et Didi ne sont pas les deux seules entreprises à s’intéresser à ce marché dans cette région du monde. D’autres spécialistes des voitures autonomes opèrent, comme Pony.ai, Baidu ou encore WeRide. À ce propos, ils ont tous déjà déployé des programmes de taxis autonomes dans différentes villes du pays.

Jewel Li, directrice des opérations chez AutoX, s’est exprimé sur la forte concurrence chinoise. Il affirme que l’un des avantages principaux de son entreprise est la liste des investisseurs, qui comprend notamment le géant Alibaba. L’entreprise fournit évidemment des fonds, mais aussi des cas d’utilisation à la fois dans la mobilité et dans la logistique pour améliorer la conduite autonome. Notons qu’AutoX possède également une flotte de taxis autonomes dans le district de Nanshan à Shenzhen. Au passage, AutoX est actuellement la seule entreprise chinoise à détenir un permis pour faire rouler des véhicules autonomes en Californie.