Coup dur pour Amazon. La Californie a décidé que la firme pouvait être tenue responsable pour les produits défectueux vendus sur sa plateforme, même s’ils proviennent de vendeurs tiers. Une nouvelle qui pourrait fortement affecter le numéro 1 du eCommerce.

Amazon joue un rôle dans le processus de vente pour la Californie

Tout a commencé en 2019. Une consommatrice appelée Angela Bolger avait alors acheté une batterie de remplacement pour son ordinateur portable sur Amazon. Vendue par une entreprise chinoise baptisée Lenoge se commercialisant sous le nom E-Life, cette dernière a pris feu quelques mois plus tard et blessé l’Américaine aux pieds, aux jambes et aux bras. Si au départ, la justice avait déclaré qu’Amazon n’était pas responsable de cet incident, puisque le produit était issu d’un vendeur tiers, la Cour d’appel du quatrième district de Californie vient d’annuler cette décision. Selon cette dernière, Amazon participe activement au processus de vente, et doit, en conséquence, répondre de ses actes :

« Amazon s’est placée entre Lenoge et Bolger dans la chaîne de distribution du produit en question ici. Amazon a accepté la possession du produit de Lenoge, l’a stocké dans un entrepôt Amazon, a attiré Bolger sur le site web Amazon, lui a fourni une liste de produits de Lenoge, a reçu son paiement pour le produit et lui a expédié le produit dans un emballage Amazon… Quel que soit le terme utilisé pour décrire le rôle d’Amazon, que ce soit « détaillant », « distributeur » ou simplement « facilitateur », il a été essentiel pour amener le produit jusqu’au consommateur ».

Les conséquences pourraient être majeures

Cette décision est loin d’être anodine et pourrait avoir des répercussions sur le géant du Web. De nombreuses plaintes similaires à celle d’Angela Bolger le visent en effet aux États-Unis. Pour sa défense, l’entreprise affirme qu’elle ne sert que d’intermédiaire entre les vendeurs et les consommateurs, mais cet argument ne semble plus valable. Selon Jeremy Robinson, qui a plaidé au nom de Bolger, « il est impossible de surestimer l’ampleur de cette décision. Les consommateurs de tout le pays en ressentiront les effets ».

Amazon doit par ailleurs faire face à une enquête antitrust pour avoir exploité les données de ses vendeurs tiers pour les mettre au profit de ses propres produits.