Ce n’est pas une surprise. L’entreprise américaine avait déjà fait savoir en 2019 qu’elle s’apprêtait à faire son entrée en bourse dans le courant de l’année 2020. Cette fois-ci tout se précise et Airbnb pourrait déposer les documents officiels auprès de la Security and Exchange Commission dès ce mois-ci selon le Wall Street Journal, pour préparer son introduction en bourse.

Une introduction en bourse très bientôt ?

En avril, Airbnb tentait déjà de préparer la période post-covid en levant 1 milliard de dollars, mais cela ne suffit pas. L’entreprise est aujourd’hui évaluée à 18 milliards de dollars, ce qui est bien moindre de l’estimation réalisée en 2017 qui évaluait la société à 31 milliards de dollars. Avec cette levée de fonds, la plateforme de location espérait passer la crise plus sereinement. L’idée était aussi de limiter l’impact de cette mauvaise passe sur son projet d’entrée en bourse.

Malgré la situation difficile dans laquelle l’entreprise se trouve actuellement, une entrée en bourse semble bien se préciser pour les semaines qui arrivent. Airbnb devra néanmoins se plier au processus d’examen de la Security and Exchange Commission et de l’état du marché. L’entreprise américaine sera suivie par Morgan Stanley et Goldman Sachs.

Comment va Airbnb ?

Airbnb a perdu des centaines de millions de dollars à cause de la crise du Covid-19. Les difficultés sont nombreuses et les voyageurs ne sont plus aussi nombreux qu’ils l’étaient avant la crise. Inutile de rappeler que la pandémie a tout de même paralysé les moyens de transport du monde entier et ainsi provoqué des annulations de logements dans les villes du monde entier. La société a dû rembourser des millions de dollars aux hôtes dont les invités ont annulé leur séjour.

En mai, l’entreprise s’est même séparée d’un quart de ses salariés pour faire face à la crise et tenter de survivre. Dans sa lettre aux employés, le PDG d’Airbnb débutait avec ces mots : « nous vivons actuellement la crise la plus atroce de notre existence ». 1 900 salariés de l’entreprise se sont ainsi vus licencier à cause du Covid-19. Pour certains spécialistes connaissant bien le dossier, avant même que le Covid-19 ne s’abatte sur la planète, les choses n’allaient pas très bien en interne. Airbnb a enregistré une perte de 322 millions de dollars au cours des neuf premiers mois de 2019. Attendons de voir comment se passe cette introduction en bourse.