Après Microsoft, c’est au tour de Twitter de s’intéresser à TikTok. Selon les informations du Wall Street Journal, l’oiseau bleu serait, en effet, rentré en négociations pour acquérir l’application chinoise de vidéos courtes et ainsi la sauver de son interdiction aux États-Unis.

Twitter envisage de racheter TikTok

Le 1er août, Donald Trump affirmait vouloir bannir TikTok des États-Unis. Une semaine seulement après cette déclaration qui a fait l’effet d’une bombe, le président a montré sa détermination à faire de sa menace une réalité en signant un décret stipulant que les entreprises américaines intéressées n’avaient que 45 jours pour acquérir TikTok, et ainsi sauver l’application chinoise de l’interdiction totale sur le territoire.

Jusque-là, Microsoft était la seule firme à s’être montrée intéressée, mais elle a désormais face à elle un important concurrent puisqu’il s’agit de Twitter. Selon les informations de personnes proches de l’affaire, l’oiseau bleu serait, en effet, rentré dans une phase de discussions préliminaires avec ByteDance, maison-mère de TikTok, pour faire l’acquisition de son application phare.

Comment le réseau social compte-t-il gagner face à Microsoft ?

Pour mener à bien cette acquisition majeure, Twitter devrait faire appel à des investisseurs. En effet, la firme californienne n’est aujourd’hui pas assez financièrement puissante pour se permettre un tel rachat en solitaire. Si aujourd’hui, nous ne connaissons pas exactement la valeur des opérations américaines de TikTok, on sait néanmoins que celle-ci tourne autour de la dizaine de milliards de dollars.

Toutefois, pour s’attirer la préférence de ByteDance, Twitter a un argument de taille : la firme se dit mieux préparée en cas d’ouverture d’une enquête pour abus de position dominante, puisqu’elle n’est première dans aucun de ses marchés. De quoi effectuer une vente relativement facile, sans risquer le revers d’une enquête antitrust. Aussi, le réseau social à l’oiseau bleu est bloqué depuis 2009 en Chine, l’entreprise aurait ainsi affirmé que son offre ne subirait aucune pression de la part de l’Empire du Milieu.

Il peut sembler ironique que Twitter, qui a fermé Vine en 2017 dans le cadre d’un effort de restructuration visant à réduire ses coûts, s’intéresse soudainement à TikTok. Serait-ce pour dissiper des regrets ? Il faut dire que le réseau social a raté un important virage. Alors que Vine était l’application dominante dans le domaine des vidéos courtes, elle s’est laissé vaincre par Instagram et Snapchat. Aujourd’hui, c’est TikTok qui occupe cette position. En acquérant les activités américaines de l’application chinoise, Twitter pourrait ainsi retrouver ce qui lui appartenait autrefois.