Au début du mois de juillet, l’Inde bannissait totalement TikTok de son territoire. Un mois plus tard, Donald Trump menaçait de suivre la même voie et signait un décret donnant seulement 45 jours à l’application chinoise pour être sauvée par une société américaine. Si ces décisions pourront avoir de lourdes conséquences à l’avenir, un secteur en profite néanmoins : il s’agit de celui des VPN, qui voit son marché exploser.

L’intérêt pour les VPN s’accroît

Les VPN (pour « Virtual Private Network ») permettent aux utilisateurs d’accéder à des services en ligne à partir de tunnels cryptés, et ainsi outrepasser le blocage de certaines applications, dans certains pays. Interrogé par TechCrunch, Harold Li, vice-président d’ExpressVPN, explique ainsi : « Nous voyons un nombre croissant de gouvernements dans le monde entier qui tentent de contrôler les informations auxquelles leurs citoyens peuvent accéder. C’est pourquoi les VPN sont utilisés pour accéder à des sites et services bloqués par de nombreuses personnes à travers le globe« .

Une tendance qui se confirme avec l’éventuelle éviction de TikTok aux États-Unis. En effet, ExpressVPN, qui prétend avoir plus de 3 000 serveurs dans 94 pays différents, a vu son trafic augmenter de 10% d’une semaine à l’autre, après l’annonce du président Donald Trump. Même constat au Japon et en Australie, où des augmentations de 19% et 41% du trafic ont pu être observées, alors que les deux gouvernements ont déclaré qu’ils pourraient, eux aussi, bloquer TikTok.

Quand l’Inde a banni l’application chinoise de vidéos courtes, Express VPN a également vu son trafic web augmenter de 22%. Enfin, quand TikTok s’est volontairement retirée de Hong-Kong, le service a, là encore, enregistré une croissance de 10% de ses visites sur son site.

Une solution miracle pour contourner les interdictions gouvernementales ?

Si les VPN sont populaires pour contourner les restrictions d’un pays, ils ne consistent pas pour autant en une solution miracle. En effet, les gouvernements peuvent rendre difficile l’accès à ces services en les retirant des magasins d’applications locaux, ou même en les rendant illégaux.

Dans le premier cas de figure, les utilisateurs peuvent contourner le problème en allant chercher les VPN dans des magasins d’applications étrangers, mais devront bien souvent se procurer une carte de crédit locale pour pouvoir se payer l’un de ces services. Dans le deuxième scénario, les utilisateurs risquent des amendes, et les vendeurs des peines de prison. C’est notamment le cas en Chine.

Quoiqu’il en soit, ce boom des VPN montre bien la force de frappe hallucinante que possède TikTok. En seulement quelques années, l’application, qui a récemment passé le cap des 2 milliards de téléchargements, est devenue réellement incontournable. À tel point que son interdiction pousse les utilisateurs à chercher des solutions payantes pour pouvoir continuer à en profiter, et ce, malgré les restrictions gouvernementales de leurs pays.