Il y a plus d’un mois maintenant, la nouvelle fonctionnalité d’Instagram, Reels, était déployée en France. Largement inspiré de TikTok, ce nouveau format de vidéos courtes était d’abord testé en France, ainsi qu’au Brésil et en Allemagne. Aujourd’hui, Instagram déploie cette fonctionnalité dans 50 pays.

Reels a pour but d’attirer les adeptes de TikTok mais pas que…

L’arrivée de Reels dans un total de 50 pays est une bonne chose pour Instagram qui devrait réussir à attirer une partie du public inquiétée des soucis de sécurité et de confidentialité de TikTok. Parmi les pays qui peuvent dès à présent profiter de cette nouvelle fonctionnalité, on retrouve l’Inde, l’Allemagne, le Brésil, la France, mais aussi le Japon, l’Australie, l’Espagne, le Mexique ou encore les États-Unis.

L’arrivée sur ce dernier marché pourrait être vivement intéressante, dans la mesure où Donald Trump envisage de bannir totalement TikTok de son territoire. Seule porte de sortie pour l’application chinoise : vendre ses activités américaines à Microsoft, et laisser les États-Unis toucher une part du gâteau. Pour rappel, en raison des rumeurs d’espionnage par le gouvernement chinois, TikTok est bannie depuis un moment de l’ensemble des téléphones appartenant aux différentes armées américaines. L’un des objectifs de Reels est donc de grandement concurrencer l’application chinoise, mais pas seulement.

En effet, avec Reels, Instagram veut s’adresser à tous types d’utilisateurs et pas seulement aux plus jeunes (comme cela pourrait être le cas chez TikTok). Avec ces vidéos de 15 secondes, le réseau social appartenant Facebook s’attend à ce que ses utilisateurs partagent des instants, sans être inquiétés de droits d’auteurs pour la musique par exemple. Pour cela, la société compte notamment sur ses accords avec les labels, mais aussi avec les éditeurs et indépendants du monde de la musique.

Vishal Shah, responsable produit chez Instagram a indiqué à TechCrunch, « Nous pensons qu’il est vraiment important d’honorer les droits des labels de musique, et c’est un domaine sur lequel nous travaillons depuis des années maintenant. Nous lançons maintenant Rees dans les pays où nous avons des droits. Nous pensons que le catalogue est assez profond et qu’il contient un contenu unique que vous ne pouvez pas vraiment trouver sur d’autres plateformes ».

Instagram s’est-il inspiré de son expérience avec les stories ?

Reels semble être une fonctionnalité simple à utiliser. Elle se trouve directement au sein d’Instagram, il n’y a ainsi pas d’application supplémentaire à télécharger, et surtout, elle reprend les codes déjà bien établis par le réseau social. L’application a développé une fonctionnalité basée sur les mêmes idées que son concurrent mais n’a pas cloné pour autant le produit proposé. Et il est à retenir que ce que fait Instagram avec Reels, il l’a déjà fait auparavant avec les stories, venues concurrencer Snapchat.

Encore une fois, la volonté d’Instagram est de proposer une fonctionnalité nouvelle directement au sein de son application, lorsque ses concurrents, eux, proposent une fonctionnalité similaire en tant que produit unique. La plateforme appartenant à Facebook mise donc sur la polyvalence de ses produits et jusqu’à présent, ça lui a plutôt réussi.