En début d’année 2019, la 5G était testée en conditions réelles par Bouygues Télécom à Lyon. Et si d’ici la fin de l’année la cinquième génération des standards pour la téléphonie mobile devrait faire son arrivée, l’heure est encore à l’installation de stations expérimentales dans l’ensemble du pays. Au printemps 2019, il n’en existait qu’une centaine ; aujourd’hui, le cap des 500 stations installées a été franchi, comme le précise Numerama.

L’ANFR a donné son feu vert pour la mise en fonctionnement de certaines stations

L’ANFR, qui avait jugé que les opérateurs n’avaient pas chômé pendant le confinement, a donné son accord pour le démarrage de l’activité de 6 nouveaux sites contenant des stations. Ainsi, sur les 500 installées sur le territoire, une partie est donc désormais en marche. L’objectif de ces stations expérimentales est de permettre aux opérateurs de tester différentes techniques de communications, d’évaluer les performances de la 5G ou encore de repérer les points forts et faibles en terme de débit et de latence. Cela pour optimiser au maximum les installations définitives pour le lancement à venir de la 5G en France.

Quant aux lieux où se trouvent ces stations, impossible des connaître exactement puisqu'il n’existe pas de carte précise à ce sujet. Cependant, l’agence nationale des fréquences indique que c’est Orange qui détient le plus de stations, avec une présence renforcée dans les Bouches-du-Rhône et dans département du Nord, puis dans l’Hérault et enfin en Loire-Atlantique.

Des inégalités entre les opérateurs en terme de 5G sont déjà visibles

Dès à présent, des différences peuvent être observées dans le travail des 4 principaux opérateurs français. Orange est celui qui possède le plus de stations, dispersées dans 11 départements. Au total, l’opérateur dispose de 355 stations, sur le total de 500, ce qui en laisse forcément peu pour ses concurrents. Arrive en seconde position Bouygues Telecom qui en compte 65 réparties dans 6 départements, puis SFR qui en compte pour sa part 54.

On retrouve en dernière position Free Mobile. L’opérateur n’a sollicité que 9 stations, et toutes se situent en région parisienne. Les tests de cet opérateur ont débuté depuis au moins plusieurs mois, puisqu’en avril dernier, un utilisateur Twitter a pu partager son expérience. Il avait, en effet, pu se connecter à la 5G de Free et témoigner d’une mauvaise latence du réseau.

Il ne reste désormais plus qu’à attendre la fin d’année pour le lancement officiel de la 5G, tout en espérant que le calendrier du déploiement ne sera pas trop impacté par la crise du Coronavirus.