C’est sur son blog que Google a annoncé, le lundi 3 août, « un partenariat stratégique à long terme avec ADT« , une entreprise basée en Floride qui est spécialisée dans les systèmes de sécurité pour la maison et les entreprises. Dans le cadre de cette collaboration, ADT intégrera à son offre les produits Nest du géant d’Internet. De son côté, Google prend 6,6% de parts dans la firme, soit l’équivalent de 450 millions de dollars.

Un partenariat stratégique pour Google

ADT possède une base d’environ 6 millions de clients aux Etats-Unis, et a réussi à développer un réseau de 20 000 personnes installant et maintenant des systèmes d’alarmes, d’objets automatisés ou connectés pour les maisons. Des arguments de taille qui, de toute évidence, ont su séduire Google.

De fait, le géant d’Internet semble plus que jamais vouloir se développer sur le terrain de la domotique, et ADT semble être le partenaire idéal pour parvenir à cet objectif. Dans le communiqué de presse annonçant cette collaboration, le géant d’Internet indique d’ailleurs : « Ensemble, nous visons à créer la prochaine génération de solutions de sécurité utiles à domicile qui permettront de mieux protéger les personnes et de les relier à leur domicile et à leur famille ».

Il continue en précisant : « Le partenariat permet de combiner le matériel et les services de Google avec les solutions de sécurité pour la maison d’ADT, à installer soi-même ou à faire installer par des professionnels, afin d’innover dans le secteur de la sécurité ».

Un accord à 450 millions de dollars

Un projet ambitieux pour lequel les deux partis ont dû se mettre d’accord. De son côté, Google prend 6,6% de parts dans ADT, soit l’équivalent de 450 millions de dollars. La société ADT, quant à elle, intégrera l’ensemble des produits de la gamme Nest à son offre. Pour rappel, cette gamme comprend aussi bien des thermostats, que des caméras, des sonnettes, ou encore des serrures connectés.

Aussi, les deux entreprises se sont toutes deux engagées à investir 150 millions de dollars pour des dépenses de marketing, de développement de produits, de technologie et de formation des employés. Notons enfin que Google ne disposera pas de droit de vote en ce qui concerne les grandes décisions d’ADT.