Le 28 juillet 2020, Virgin Galactic a publié les premières modélisations 3D de l’intérieur de la navette VSS Unity. Élaborées en partenariat avec l’agence de design londonienne Seymourpowell, les images donnent une idée de la quantité de vitres à bord du vaisseau.

Virgin Galactic en retard sur ses prévisions

La première véritable navette est encore loin d’être terminée, pourtant Virgin Galactic veut déjà faire rêver les futurs touristes de l’Espace. Les tests de vols sont encore en cours. Pour rappel, Virgin Galactic espérait faire voler sa navette habitée fin 2018. Le dernier vol d’essai a amené le VSS Unity à environ 88km d’altitude. L’espace extra-atmosphérique est considéré selon la NASA au-delà de 75km.

Dans la même catégorie

Pour faire rêver les passionnés d’exploration spatiale, Virgin Galactic a réalisé sa modélisation 3D en réalité virtuelle. Il est donc possible, en téléchargeant l’application « Virgin Galactic », de visiter la cabine. Une fois l’app ouverte, il suffira de cliquer sur la dernière catégorie « Total Astronaut » pour visualiser l’intérieur du vaisseau dans l’Espace.

Un voyage à 250 000 euros

Le design de la cabine ressemble beaucoup à celui d’un avion de ligne, avec des hublots ronds sur le tour de l’appareil. Les sièges peuvent être basculés en arrière afin de profiter du paysage sur les côtés, comme au-dessus de sa tête. Mais cette inclinaison a un rôle prioritaire selon le communiqué de presse : « Un mécanisme d’inclinaison contrôlé par le pilote positionne de manière optimale les astronautes pour gérer les forces G lors de la poussée et de la rentrée et libère de l’espace dans la cabine pour maximiser une zone de flottement d’astronaute illimitée en apesanteur. »

À bord de la cabine, il sera interdit d’avoir un quelconque appareil. Le vaisseau sera équipé de 16 appareils photo, filmant et photographiant chaque instant du voyage. Ce tour de 90 minutes coûtera tout de même 250 000 euros, mais cela n’a pas empêché 600 personnes de faire leur réservation. En espérant cette fois-ci que les aventuriers puissent voler avant la fin de l’année.