Uber continue de diversifier ses activités. Après s’être lancé dans la livraison de repas à domicile avec son application UberEats, mais aussi s’être essayé aux véhicules autonomes avec plus ou moins de succès, et alors que le groupe commence à proposer désormais des services logiciels à des tiers, sous la forme de SaaS (Software as a Service), voilà qu’il s’aventure maintenant dans la location de voitures. Au travers d’Uber Rent, une nouvelle option intégrée à son application mobile, le géant du VTC veut se placer en intermédiaire. L’idée ? Mettre en relation ses utilisateurs d’une part et des agences de l’autre, en France comme à l’étranger.

Une nouvelle aire d’expansion pour Uber ?

Comme le soulignent nos confrères de 01Net, cette nouveauté est permise par un partenariat signé avec l’irlandais CarTrawler, spécialisé dans les solutions de transport. Elle se matérialise par l’apparition d’un nouvel onglet « Location » dans l’application Uber, au bas de l’interface. Cette option permet de louer une voiture chez une agence indépendante d’Uber, mais sans quitter l’appli. Mieux, elle fait aussi office de comparateur de prix, puisque Uber agrège dans son nouvel onglet toutes les offres disponibles à proximité géographique de l’utilisateur.

L’ajout de cette nouvelle fonctionnalité va dans le sens du processus de diversification engagé par Uber depuis quelques années. Un processus qui doit s’affermir pour permettre à la firme de remonter la pente, alors que ses activités sur le marché VTC (son coeur de métier) ont été fortement impactées par la crise sanitaire liée au COVID-19. En mettant un orteil dans la location de véhicules, le géant californien s’assure de belles perspectives de croissance. L’arrivée de cette nouveauté intervient en effet en période estivale, propice aux locations de voitures, mais aussi alors que certains gros acteurs du marché n’ont pas survécu à la crise sanitaire, comme le colosse Hertz, qui a fait faillite aux Etats-Unis et au Canada.