Au fil des mois, le petit robot de Boston Dynamics se démocratise et trouve sa place dans de plus en plus d’industries. Au tour du géant automobile Ford de tester les capacités de ce robot-chien intelligent. Deux robots Spot vont cartographier l’usine de transmission Van Dyke à Dearborn, dans le Michigan.

Ford veut tester les capacité de Spot dans le Michigan

Après avoir servi de chien de berger en Nouvelle-Zélande, avoir aidé les soignants à lutter contre le Covid-19 au Brigham & Women’s Hospital de Boston ou surveillé les passants d’un parc à Singapour, Spot va intégrer les usines de Ford dans le Michigan. Deux robots de Boston Dynamics patrouilleront bientôt dans l’usine en question. Ils auront une mission précise : cartographier l’usine grâce à leurs caméras.

À son tour, Ford a décidé de tester les capacités des robots de Boston Dynamics. Le constructeur automobile a prévu de louer les deux robots dans un premier temps pour les mettre en route dès le début du mois d’août. Si Ford est satisfait de ce premier partenariat, il finira certainement par les acheter au prix de 75 000 dollars pièce. Depuis juin, le robot Spot est disponible à la vente. Les robots de Boston Dynamics scanneront également l’usine afin que les ingénieurs disposent d’un modèle précis de leur lieu de production.

Sa mission : cartographier l’usine

Selon Mark Goderis, responsable de l’ingénierie numérique chez Ford :

“Les robots peuvent être programmés pour suivre un chemin spécifique, avoir des allures différentes selon le terrain et se redresser en cas de chute. Ils sont parfaits pour répondre à nos besoins chez Ford. Sans les robots, nous aurions dû utiliser un trépied et nous promener dans l’installation en nous arrêtant à différents endroits, en restant chaque fois debout pendant cinq minutes en attendant que le laser scanne”.

Le balayage d’une usine comme celle-ci peut prendre normalement jusqu’à deux semaines. Avec l’aide de Spot, Ford va pouvoir effectuer cette mission en deux fois moins de temps. Les robots seront contrôlés à distance. Ford affirme que si la mission est concluante dans cette usine du Michigan, l’entreprise pourrait déployer ces mêmes robots dans d’autres installations partout à travers le pays.