Match Group, qui a passé le cap des 2 milliards de revenus en début d’année, vient de désigner un nouveau directeur général pour son application phare de dating, Tinder. Il s’agit de Jim Lanzone, ex-président et directeur général de CBS Interactive, rapporte le Wall Street Journal.

Match Group choisit Jim Lanzone

Jim Lanzone a fait ses armes en tant que président et directeur général de CBS Interactive, société dans laquelle il a passé 9 ans de sa carrière. À l’automne dernier, il quitte son poste pour rejoindre la société de capital-risque Benchmark Capital en tant que cadre en résidence. Plus récemment, sa carrière a pris un nouveau tournant puisqu’il a été appelé par Match Group pour devenir le nouveau directeur général de Tinder, succédant ainsi à Elie Seidman dès le 3 août 2020.

Par conséquence, Jim Lanzone sera placé sous les ordres directs de Shar Dubey, PDG de Match Group. Selon ce dernier, l’expérience de Lanzone dans les domaines télévisuel et numérique sera un véritable atout pour étendre les fonctionnalités de Tinder, notamment en terme de vidéo, mais aussi pour créer de nouvelles offres d’abonnement fortes.

De son côté, Elie Seidman se retire pour retourner travailler pour des entreprises “en phase de démarrage, rapporte une source proche de la situation. Il a rejoint Tinder en tant que PDG à la fin de l’année 2017 et a dirigé la société alors que celle-ci se contrait sur son expansion dans de nouveaux pays.

Tinder doit s’adapter à la pandémie de Covid-19

Outre les expansions des fonctionnalités de Tinder, Jim Lanzone aura la lourde responsabilité de faire évoluer l’application de dating en accord avec les nouveaux besoins créés par la pandémie mondiale de Covid-19. Une mission dont semble bien avoir conscience le nouveau PDG de la société qui explique : “Nous avons une énorme opportunité de remplir notre mission, d’amener plus de personnes à découvrir le produit et de réimaginer l’expérience de l’utilisateur sur différents marchés”.

De fait, dans son bilan financier du premier trimestre qui a été publié en mai, Match Group a constaté que le nombre d’abonnés s’inscrivant à Tinder diminuait à mesure que le nombre de cas de coronavirus augmentait. Une tendance qui s’est néanmoins rapidement inversée lorsque les utilisateurs ont réalisé que cette situation durerait plusieurs mois. Une porte-parole de Match Group a notamment déclaré que l’engagement sur Tinder avait finalement augmenté, tout comme le nombre de femmes de moins de 30 ans s’inscrivant à Tinder. Résultat, au second trimestre 2020, Tinder a connu une nette croissance de son chiffre d’affaires par rapport à l’année précédente, selon sa maison-mère qui promet la publication d’un rapport détaillé dès le 4 août prochain.

Dans les mois à venir, l’application menée par Jim Lanzone aura donc pour défi principal de répondre aux nouvelles attentes de ses utilisateurs en créant de nouveaux moyens sûrs de faire des rencontres. Une mission déjà entamée avec l’arrivée de la fonctionnalité de chat-vidéo qui a été lancée au début de ce mois de juillet.