Il y a tout juste un peu plus d’un an, la ville de Paris prenait des mesures radicales pour réduire le nombre d’opérateurs de trottinettes électriques présents dans les rues de la ville. Quelques mois auparavant, une première mesure avait été prise pour tenter de lutter contre les désagréments causés par ces engins. En vain, puisque la ville en est arrivée à lancer un appel d’offre aux opérateurs pour n’en sélectionner que trois à qui accorder des licences et ainsi limiter leur omniprésence dans les villes.

La ville de Paris aura désormais une capacité d’accueil maximale de 15 000 trottinettes électriques

Paris a fait son choix : les trois opérateurs de trottinettes à qui la ville va accorder des licences sont Dott, Lime et Tier. Tous les trois seront ainsi autorisés à déposer 5 000 engins chacun dans la ville, durant la totalité du contrat signé avec la ville, soit deux années.

L’objectif pour la ville de Paris, avec cet appel d’offre, était de reprendre le contrôle sur le déploiement de ces engins dans les rues de la ville. Au total, pas moins de 16 opérateurs de trottinettes électriques y ont répondu. Les trois retenus ont été sélectionnés en fonction de trois principaux critères : la responsabilité environnementale, la sécurité pour les usagers, et enfin la gestion de la maintenance et de la recherche des trottinettes.

Un coup dur important pour Bird

Il y a un opérateur que plus d’un imaginait dans la sélection de la ville de Paris. Il s’agit de l’opérateur Bird, qui a installé, il y a un an, son hub européen à Paris, promettant au passage 1 000 emplois dans la ville. Pour l’opérateur, principal concurrent de Lime, c’est un véritable coup dur dans la mesure où il avait commencé à faire des investissements autour de la présence de ses trottinettes électriques dans la ville. Interrogée par The Verge, l’entreprise n’a pas souhaité commenter cette décision.

Pour les trois heureux opérateurs, la concurrence se fera donc moins rude et tous les trois peuvent se réjouir puisque, un peu comme les vélos, les trottinettes électriques semblent privilégiées par les utilisateurs par rapport aux transports en commun.

Reste maintenant à savoir si le français Dott, l’américain Lime, et l’allemand Tier, constitueront le trio gagnant d’autres villes, comme Lyon par exemple qui a prévu d’annoncer sa sélection à la rentrée. La ville a, en effet, décidé de ne retenir que quelques opérateurs sur une liste de départ de 13 opérateurs.