Cela faisait de longs mois qu’Elon Musk n’avait pas communiqué sur sa société Neuralink. Il était grand temps de la remettre sur le devant de la scène. Une simple annonce suffira : la puce conçue par Neuralink promet d’être capable de diffuser de la musique directement dans votre cerveau.

Des écouteurs d’un nouveau genre, implantés dans votre cerveau

Pour rappel, les projets de Neuralink sont de développer ce que l’on appelle des interfaces cerveau-machine (ICM). Quelques technologies du genre ont déjà fait de brèves sorties comme en Chine, où un humain a pu contrôler les déplacements d’un rat grâce à ce type d’interface. Neuralink promet que sa puce permettra de diffuser de la musique directement dans le cerveau de ses utilisateurs. Elon Musk affirme également que Neuralink aidera à contrôler son niveau d’hormones pour améliorer nos capacités de raisonnement, et réduire l’anxiété.

Si tout cela vous paraît fou, il s’agit pourtant de projets sérieux entrepris par les chercheurs de l’entreprise. Les équipes de Neuralink travaillent quasiment exclusivement dans l’ombre depuis 2016. Il n’y a pour le moment eu qu’une seule grande présentation publique sur le fonctionnement des technologies de l’entreprise, c’était en juillet 2019. Alors oui, Musk compte bien proposer une solution alternative aux écouteurs avec un principe de conduction osseuse. Des « écouteurs » d’un nouveau genre capable de faire vibrer votre boîte crânienne pour créer un son. Vous serez évidemment le seul à pouvoir l’entendre.

Neuralink veut que les humains puissent rivaliser avec l’IA

L’objectif premier de cette ICM n’est évidemment pas de diffuser de la musique. Ça serait quand même dommage. Non, Neuralink promet de pouvoir aider les personnes souffrant de maladies du cerveau comme la maladie de Parkinson. C’est l’une des applications possibles. N’oublions pas que l’objectif ultime de l’entreprise est de permettre aux humains de rivaliser avec l’intelligence artificielle. Neuralink propose actuellement 11 offres d’emploi sur son site web. Les projet s’accélèrent.

Si vous envisagez déjà l’implantation d’une puce Neuralink dans votre cerveau, vous devez savoir que vous pourrez garder vos cheveux. Elon Musk a donné tout un tas de détails sur le sujet lors de sa conférence de 2019. Neuralink sait pertinemment que ces éléments joueront sur la démocratisation de sa puce. La machine développée par l’entreprise ne laissera qu’une légère cicatrice, là où les fils et les puces seront implantés. La société d’Elon Musk doit démarrer de premiers cas cliniques dès cette année.