Le “contexte géopolitique global”. C’est visiblement ce qui freine ByteDance dans son projet, apparemment en pause, d’implanter le QG de sa filiale TikTok à Londres. Après des mois de pourparlers et de tractations avec Department for International Trade (ministère britannique du commerce international) d’une part, et avec le bureau du premier ministre d’autre part, le géant chinois laisserait en suspend un projet qui aurait pourtant pu permettre la création de 3000 postes. Cette massive création d’emploi aurait été complémentaire aux 800 personnes déjà employées par TikTok en Grande-Bretagne, note The Guardian. En dépit des informations rapportées par le média anglais, TikTok a démenti mollement les rumeurs faisant état d’un abandon dudit projet.

De fortes tensions diplomatiques et commerciales entre la Chine et le Royaume Uni

Si elle se confirme, cette décision interviendrait dans un contexte de tensions diplomatiques et commerciales particulièrement marquées entre la Chine et le Royaume Uni depuis l’annonce, par Boris Johnson, de l’abandon de Huawei au titre des fournisseurs d’équipements réseau 5G pour le futur réseau britannique. Une décision politique, et surtout un changement de fusil d’épaule tardif qui passe mal du côté de Pékin, alors que Londres s’était cet hiver prononcé en faveur d’un recours, au moins partiel, à l’équipementier télécom chinois.

Reste la question d’une alternative à ce projet de QG londonien. D’après The Guardian, ByteDance réfléchirait à complètement laisser de côté l’Angleterre pour mieux mettre les voiles vers l’Irlande voisine, réputée pour ses accords favorables à l’égard des géants de la Tech. Le futur quartier général de TikTok pourrait ainsi s’établir, comme beaucoup d’autres, à Dublin. Une potentielle gifle pour les autorités anglaises.

Suite à la propagation de rumeurs laissant planer de sérieux doutes quant à la construction d’un QG à Londres, les portes-paroles européens de TikTok se sont exprimés. « Nous sommes encore en train de réfléchir à ce qu’il faut faire pour notre siège mondial. Nous n’avons pas encore pris de décision à ce sujet, et tout le reste n’est que spéculation », a notamment insisté Theo Bertram, responsable des relations publiques du groupe pour l’Europe.

TikTok reste par ailleurs attaché à la Grande-Bretagne et considère toujours le marché britannique comme l’un des plus porteurs. « Le Royaume-Uni est l’un de nos marchés les plus importants au niveau mondial », a ainsi déclaré un porte-parole du groupe, qui évoque en outre « Une équipe talentueuse et diversifiée à Londres, y compris des cadres supérieurs ». « Le nombre d’employés au Royaume-Uni a quadruplé au cours de l’année dernière et nous prévoyons une forte croissance continue », a-t-il poursuivi auprès de The Guardian. « Nous restons pleinement engagés à investir à Londres, à inspirer la créativité et à apporter de la joie à nos utilisateurs du monde entier grâce à nos produits et à nos plateformes ».