Pendant le confinement, Netflix a séduit 15,8 millions de nouveaux abonnés. Un record pour la plateforme. La semaine passée, le géant américain a annoncé un total de 10,1 millions de nouveaux abonnés gagnés au cours du second trimestre, un nouveau co-PDG ainsi que des prévisions de croissance en baisse pour le 3ème trimestre de l’année. De quoi lui valoir une chute de 10% à Wall Street.

Netflix a gagné plus de 26 millions d’abonnés supplémentaires depuis le début de l’année

La crise du Coronavirus aura profité à certaines entreprises, dont Netflix qui a largement gagné en nouveaux utilisateurs pendant le confinement. Ce trimestre encore, la crise sanitaire semble avoir eu des conséquences positives sur la croissance de la plateforme de streaming vidéo. En effet, Netflix pensait séduire 7,5 millions de nouveaux utilisateurs, contre 10,2 millions finalement gagnés. Cela lui a donc permis de gagner plus de 26 millions de nouveaux abonnés depuis le début 2020, soit l’équivalent de la quasi totalité des 28 millions d’abonnés gagnés sur l’ensemble de l’année 2019.

D’un point de vue financier, les objectifs semblent atteints également. La société avait des attentes à hauteur de 6,08 milliards de dollars et a gagné 6,15 milliards de dollars, ce qui se traduit par une hausse de 25% de son chiffre d’affaires. Du côté de son bénéfice net, les résultats sont intéressants avec un total de 720 millions de dollars. Seule ombre au tableau, lorsqu’on se penche sur les prévisions des analystes financiers, la prévision par action ajustée était de 1,81 dollar, contre finalement seulement 1,59 dollar. Ce dernier point a donc valu au groupe une chute du cours de son action, vendredi, à Wall Street.

Une croissance au ralenti pour le reste de l’année ?

Dans sa lettre aux actionnaires, reprise par The Verge, Netflix dit prévoir « une croissance moindre pour le second semestre 2020 par rapport à l’année précédente ». La société précise que « alors que nous naviguons dans ces circonstances turbulentes, nous nous concentrons sur nos membres en continuant à améliorer la qualité de notre service et en proposant de nouveaux films et émissions sur les écrans des gens ». L’entreprise a ajusté ses prévisions pour le troisième trimestre et celles-ci sont en baisse, comparées à l’an passé. Netflix ne pense gagner que 2,5 millions de nouveaux abonnés pour le 3ème trimestre et estime son chiffre d’affaires à 6,33 milliards de dollars, contre 6,40 milliards du point de vue des analystes.

Pour 2021, l’entreprise réévalue également ses plans et indique dans sa lettre « Pour 2021, sur la base de notre plan actuel, nous prévoyons que les productions mises en pause conduiront à une liste de contenu plus pondérée au second semestre en termes de nos grands titres, même si nous prévoyons que le nombre total d’originaux pour l’année complète sera toujours supérieur à 2020 ». Et pour cela, la société pourra sans doute compter sur le soutient de son tout nouveau co-PDG, Ted Sarandos, auparavant directeur de contenu de l’entreprise. Celui-ci travaille désormais et directement aux côtés de Reed Hastings, il continuera dans le même temps à occuper son poste de directeur de contenu, avec en bras droit Greg Peters.