Selon les informations de TechCrunch, Facebook compte lancer la diffusion de clips musicaux sur son réseau social aux États-Unis dès le mois prochain. Une attaque directe envers YouTube qui est, depuis des décennies et aujourd’hui encore, la plateforme numéro un dans le domaine.

Facebook en marche pour la musique

Jusqu’à présent, les musiciens et chanteurs ayant signé des contrats avec de grands labels de musique n’étaient pas en droit de diffuser l’intégralité de leurs clips sur Facebook. Mais cette situation en passe de changer. En effet, dès le mois de décembre dernier, la firme de Mark Zuckerberg a entrepris des négociations avec Universal Music Group, Sony Music Entertainment et Warner Music Group. Des négociations qui auraient de toute évidence récemment abouti, puisque Facebook aurait commencé à contacter les musiciens sur sa plateforme.

Dans son message, le géant des réseaux sociaux invite les musiciens à autoriser l’intégration de leurs clips sur leur page officielle avant le 1er août. Des intégrations qui n’auront pas à être faîtes manuellement par les artistes puisque ce sont les labels eux-mêmes qui se chargeront d’envoyer les vidéos au réseau social. Dans le cas où les artistes refuseraient ou dépasseraient la date butoir du 1er août 2020, Facebook créera automatiquement une page parallèle baptisée “Musique Officielle de *Nom de l’artiste*”qui sera entièrement contrôlée par le réseau social et qui sera accessible par les fans à travers l’onglet “Facebook Watch”.

À noter que les clips ne sont pas les seuls concernés : les vidéos dans lesquelles figurent l’artiste font également partie de l’arrangement entre Facebook et les labels musicaux.

Capture d'écran de l'option autorisant Facebook à intégrer des clips à une page officielle d'artiste.

Image : TechCrunch / Facebook

Dans un e-mail envoyé aux artistes, Facebook explique également qu’à chaque fois qu’un nouveau clip est envoyé par un label de musique, celui-ci sera automatiquement repartagé par la page officielle de l’artiste et sera envoyé sur le fil d’actualité de tous les fans de la page. Une option qu’il est possible de désactiver à tout moment. Si les artistes décident néanmoins de garder cette option active, ils pourront tout de même modifier les messages d’accroche générés automatiquement, ainsi que le titre, la description, les balises, et même les vignettes des clips.

Une attaque frontale à YouTube

En se positionnant sur le streaming de clips musicaux, Facebook s’attaque directement au mastodonte qu’est YouTube avec ses plus de 2 milliards d’utilisateurs. En 2017, la plateforme vidéo appartenant à Google a enregistré 46% du streaming musical mondial en dehors de Chine, selon un rapport de la Fédération internationale de l’industrie phonographique. Mieux encore, dans le TOP 30 des vidéos les plus visionnées de la plateforme, toutes sont des clips musicaux. Le plus populaire d’entre eux n’est autre que Despacito qui cumule plus de 6,8 milliards de vues.

Alors, Facebook sera-t-il en mesure de rivaliser ? Difficile à dire, mais le réseau social de Mark Zuckerberg semble en tous cas vouloir mettre toutes les chances de son côté pour y parvenir. Souhaitons-lui plus de chance qu’avec Facebook Gaming qui, même s’il est plus rentable que Twitch et YouTube pour les streamers, peine encore à se faire une place dans le domaine des jeux vidéo.