En avril dernier, nous apprenions que Facebook comptait miser sur l’e-commerce indien avec un investissement de 5,7 milliards de dollars. Aujourd’hui, c’est au tour d’Alphabet, plus précisément par le biais de Google de comprendre ce que peut représenter le marché indien. La firme américaine a ainsi décidé de miser sur l’économie numérique du pays avec un investissement de 10 milliards de dollars.

Un investissement sur 5 à 7 ans

Google a annoncé sa volonté d’investir dans l’avenir numérique de l’Inde. Dans l’article de blog de Google, Sundar Pichai, le PDG de l’entreprise, a pris la parole durant une heure pour annoncer le projet de l’entreprise. Il s’agit concrètement d’un fonds de numérisation de 10 milliards de dollars, pour aider à accélérer l’économie numérique de l’Inde, durant 5 à 7 ans.

Dans la même catégorie

L’entreprise fait ici le choix de miser sur un marché où la population est jeune et de plus en plus connectée. Elle et a d’ores et déjà plusieurs objectifs, à savoir proposer un accès internet abordable financièrement traduit dans les langues locales, la commercialisation de produits et services en ligne, la présence sur internet des entreprises et enfin, introduire l’usage du numérique pour soutenir des problématiques sociales liées notamment à la santé et à l’éducation.

Concernant l’investissement lui-même, Sundar Pichai a indiqué que « cela reflète notre confiance dans l’avenir de l’Inde et de son économie numérique ». 10 milliards de dollars est un moyen pour Google de réaffirmer l’engagement débuté en 2004 dans le pays, surtout maintenant que d’autres géants ont saisi le potentiel du marché.

L’investissement de Google est apprécié

Pour le ministre Indien des communications, cet investissement est vu d’un très bon oeil. Ravi Shankar Prasad a ainsi indiqué « Le moment de l’Inde est arrivé. Je suis très heureux que Google reconnaisse la grande puissance de l’autonomisation numérique de l’Inde, l’innovation numérique ainsi que la nécessité de créer de nouvelles opportunités ».

Finalement, l’Inde montre son engouement pour l’investissement de Google, mais reste cependant prudente puisque lors de leur échange, le PDG de Google et le ministre Indien ont pu discuter de la problématique de la confidentialité des données en ligne. Cette dernière semble une thématique importante, puisque le pays n’hésite pas vraiment, en cas de non respect des règles à bannir un service, comme cela a été le cas récemment pour TikTok.