Le 10 juillet, comme le relaie Clubic, Air France, les Aéroports de Paris et Hub One ont annoncé avoir choisi Ericsson. Celui-ci sera sollicité pour le développement du réseau mobile professionnel 4G et 5G, au sein des Aéroports de Paris Charles de Gaulle, Orly, mais aussi au Bourget. L’objectif avec ce contrat est d’optimiser le potentiel des aéroports intelligents des différents établissements sollicités dans la région. Avec cet équipementier, le choix devient le même que celui fait par Orange, ou encore à plus grande échelle par la Norvège.

Pourquoi Ericsson et pas un autre ?

Les Aéroports de Paris, Air France et Hub ont choisi Ericsson comme équipementier afin de confier la lourde tâche à « un fournisseur de confiance, en mesure de répondre aux enjeux actuels et futurs de souveraineté numérique et de sécurité de l’information ».

Hub One aurait également eu un rôle à jouer dans le choix de l’équipementier, dans la mesure où lui et Ericsson travaillent ensemble depuis plusieurs années. Guillaume de Lavallade, le directeur général de Hub One a indiqué « Il nous a semblé naturel de faire appel à Ericsson et de profiter des capacités d’innovation technologique d’un équipementier fournisseur de réseaux 5G ayant déjà déployé plus de 45 réseau mobiles dans le monde ».

Un partenariat pour profiter d’un réseau très haut débit

En janvier dernier, l’ARCEP avait accordé à Hub One une autorisation d’exploitation, durant 10 ans, d’une bande de fréquences professionnelles 4G/5G. Les Aéroports de Paris ainsi que Air France vont pouvoir profiter de cette autorisation par le biais d’un partenariat conclu au préalable entre les trois acteurs. Leur objectif commun sera alors de proposer un réseau mobile très haut débit sur les trois aéroports les plus importants de la région parisienne.

Si d’une part, l’ensemble des agents travaillant pour les aéroports pourront profiter de ce réseau mobile très haut débit installé par Ericsson, cela devrait également être le cas des clients puisqu’ils bénéficieront des avantages du partenariat. Cela se traduira par un meilleur réseau dans l’enceinte de l’aéroports mais aussi une plus importante fluidité lors des différentes étapes avant de prendre un vol, comme par exemple lors d’un contrôle effectué grâce à la reconnaissance faciale.

Reste désormais à attendre la fin d’année, pour que le réseau soit lancé par Ericsson dans les espaces extérieurs des aéroports et 2021 à l’intérieur, à disposition dans les différents espaces.