Selon l’institut spécialisé dans le jeu vidéo, Newzoo, l’eSport devrait rapporter en 2020 973,9 millions de dollars. La rectification, publiée en juillet, est la deuxième correction apportée aux prévisions initiales, et ce ne sera peut-être pas la dernière. C’est 8% de moins que la somme initiale, publiée en février.

L’eSport au cœur d’un paradoxe : plus d’audiences, moins de revenus

Il fallait s’y attendre, le secteur de l’eSport n’est pas plus épargné que les autres par la crise sanitaire. L’institut Newzoo spécialisé dans l’étude du marché des jeux vidéo l’avait annoncé en grande pompe en février 2020, l’eSport devrait rapporter 1,1 milliard de dollars en 2020. Une première rectification, publiée en avril, évoquait plutôt 1,059 milliards. Le dernier réajustement, en juillet, passe sous la barre symbolique du milliard, à 973,9 millions de dollars.

C’est un paradoxe, l’audience de l’eSport a augmenté, Twitch a battu un record au mois de mars avec 1,1 milliard d’heures de visionnage, la demande est présente, mais les revenus baissent. Cela s’explique par la répartition des revenus générés par l’eSport : le sponsoring est de loin ce qui rapporte le plus au secteur, c’est aussi le domaine où le coronavirus a eu l’impact le plus important.

Les entreprises réduisent leurs budgets sponsoring et en parallèle l’annulation ou le report des grands événements physiques a un impact considérable. Les rencontres physiques ont l’avantage de créer de l’enthousiasme, de l’attente, et surtout une ambiance de stade qui favorise l’engagement. Au total, Newzoo estime que la billetterie et le merchandising rapporteront 76,2 millions de dollars contre les 121,7 millions de dollars prévues en février. Du côté sponsoring la somme passe de 614,9 millions de dollars à 584,1 millions.

tableau représentants les sources de revenus de l'eSport

Les sources de revenus dans l’eSport. Crédit : Newzoo

Pour Newzoo il faut s’adapter à la situation et prendre son mal en patience

Le transfert des revenus vers le numérique est réel, mais trop limité pour compenser les pertes du secteur de l’eSport. Newzoo conseille de revoir l’ampleur des compétitions organisées en ligne. Par mesure d’équité l’échelle régionale devrait être favorisée au détriment de grands tournois internationaux. La connectivité pose un vrai souci entre les joueurs, en particulier lorsqu’ils jouent depuis des continents différents.

L’incertitude liée à la crise sanitaire devrait se maintenir au moins au début de l’année 2021, même si le milliard devrait être tout de même dépassé. Les prévisions de Newzoo continuent, quoi qu’il arrive, à prévoir un avenir radieux pour le secteur de l’eSport, l’entreprise mise sur des revenus avoisinant 1,600 milliards de dollars en 2023.