En 2018, Facebook annonçait s’être fixé comme objectif d’alimenter ses activités avec 100% d’énergies renouvelables avant la fin de l’année 2021. Bonne nouvelle : la firme semble être en bonne voie pour accomplir cette mission. Dans son tout premier rapport sur le développement durable publié ce mercredi 8 juillet 2020, la firme de Mark Zuckerberg fait part de ses bons résultats.

Facebook en bonne voie pour atteindre ses objectifs écologiques

C’est un premier bilan plutôt positif pour Facebook. En 2019, la firme a poursuivi ses efforts pour diminuer son empreinte écologique et, grâce à diverses initiatives, cela semble avoir payé. Dans son rapport, la firme de Mark Zuckerberg explique ainsi qu’elle a réussi à réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 59% et à atteindre les 86% d’énergies renouvelables pour l’ensemble de ses activités. Facebook a également été reconnue par la Renewable Energy Buyers Alliance comme étant le premier acheteur d’énergies renouvelables aux États-Unis, et le deuxième au monde par Bloomberg NEF.

Le réseau social en profite également pour réaffirmer son engagement dans la construction du Prospero Solar, un immense parc solaire qui prendra place au Texas et qui, à lui seul, aura une capacité de 379 mégawatts, ce qui est suffisant pour alimenter environ 72 000 foyers. À noter que pour la firme, il s’agit là de son premier investissement direct dans un projet d’énergie renouvelable.

Facebook continue en annonçant avoir accéléré son investissement dans des projets de restauration d’eau qui permettront de reconstituer 206 000 mètres cube d’eau par an en Oregon et au Nouveau-Mexique. Enfin, le géant américain est entré en partenariat avec plusieurs organisations mondiales afin de développer sa carte de conversation du climat, qui fournit d’importantes informations aux autres entreprises afin de les aider à faire progresser leur action en faveur de l’écologie.

Les entreprises se mettent au vert

Facebook n’est pas la seule entreprise à avoir pris des engagements écologiques, loin de là. En 2019, JCDecaux France annonçait couvrir 100% de ses consommations électriques grâce aux énergies renouvelables. Même objectif chez Sony qui, dès 2018, exprimait sa volonté d’arriver à un processus d’énergie renouvelable à 100% aux États-Unis à partir de 2030. De son côté, en 2018, Apple affirmait être alimenté à 100% par des énergies renouvelables. Plus récemment, c’est Amazon qui s’est engagé à investir 2 milliards de dollars pour parvenir à son objectif zéro émission carbone.

Des objectifs et accomplissements qui méritent d’être salués, même s’il est évident que l’ensemble de ces entreprises continuent à contribuer à la dégradation de l’environnement. On notera notamment l’exemple de Google qui, malgré son objectif zéro déchet pour ses datacenters, continue de faire face au problème de leur consommation dantesque en eau.