La première banque allemande veut prendre un coup d’avance sur les autres grandes banques traditionnelles. Un partenariat stratégique a été signé avec Google pour permettre à la Deutsche Bank d’améliorer sa gestion des données sur le cloud. Selon Bloomberg, la grande banque allemande affirme qu’au sein de cette collaboration, elle prévoit également de développer des produits financiers innovants.

La Deutsche Bank veut rattraper son retard

C’est un marché sur lequel l’Europe a encore beaucoup de retard. La Deutsche Bank en a parfaitement conscience et c’est justement pour cette raison qu’elle souhaite accélérer le développement de sa gestion des données sur le cloud. Malgré un retard évident sur la donnée, il y a pourtant des initiatives intéressantes en Europe. Je pense notamment au lancement d’EPI : l’alliance de seize grandes banques européennes pour proposer une alternative à Visa et Mastercard.

La Deutsche Bank sait que certaines néobanques pourraient occuper cette place si elle ne la prend pas maintenant. C’est justement le cas de Hush, une néobanque européenne dite crypto-compatible. Une banque en ligne qui propose un wallet pour les principales crypto-monnaies ainsi que des services, des garanties et des assurances contextualisés et géolocalisés. Une offre totalement innovante dont la banque allemande aimerait également pouvoir se vanter. Cela sera certainement bientôt le cas.

Un porte-parole de la Deutsche Bank a précisé que :

“Avec ce partenariat, Deutsche Bank aura accès à des technologies de pointe dans le domaine de la gestion de données, l’intelligence artificielle et du machine learning. Il permettra également des innovations entre les deux entreprises pour créer une nouvelle génération de produits financiers”.

Un grand projet de cloud européen est en marche

Les banques traditionnelles savent que tout se joue maintenant et cherchent déjà à rattraper leur retard sur les néobanques. C’est pour cette raison que la Société Générale a justement racheté Shine, une néobanque française, pour compléter son offre. Le cloud pourrait tout changer au niveau du secteur bancaire. Un projet de cloud européen est justement sur les rails.

Gaia-X, un projet franco-allemand, doit permettre à l’Europe de retrouver sa souveraineté technologique. Comme vous e savez, à ce jour aucune entreprise européenne n’est capable de défier les géants américains ou chinois du cloud que sont Amazon Web Services (qui vient d’ouvrir son premier data center en Afrique), Azure de Microsoft, Alibaba ou encore Tencent. Selon Bruno Le Maire :

“Pour développer une voiture autonome, vous avez besoin d’un grand nombre de données sur la sécurité routière. Le fait de pouvoir facilement échanger des données entre constructeurs européens grâce à une infrastructure compatible comme Gaia-X peut donc considérablement leur faciliter la tâche”.