C’est le bilan qui fait mal. Un récent rapport du cabinet Gartner relayé par le Wall Street Journal montre dans quelle mesure les entreprises de la tech ont été impactées par la crise sanitaire que nous traversons. Selon les analystes, depuis le mois de mars, 70 000 salariés du monde de la tech ont perdu leur job à cause de la pandémie de Covid-19. Voilà qui risque de fragiliser les filières de l’innovation.

Le monde de la tech perd ses forces vives

Les investisseurs sont beaucoup plus réticents depuis le début de la pandémie. Voilà des mois que les levées de fonds sont quasiment inexistantes. Tout le monde attend de voir comment l’économie va évoluer pour investir ou non dans les entreprises technologiques. Comme l’explique Max Azaham, directeur de recherche chez Gartner :

« Si les startups technologiques sont indispensables à notre économie actuelle pour stimuler l’innovation, elles sont aujourd’hui les premières entreprises touchées par la crise du Covid-19, notamment parce qu’elles sont limitées en termes de liquidités et de trésorerie ». 

Le lourd bilan des licenciements est tombé : 70 000 travailleurs de la tech se sont faits licencier depuis le début du mois de mars. Certains secteurs ont été touchés plus que d’autres, c’est notamment le cas du transport, de la finance et du voyage. Rien que dans la Silicon Valley, 25 500 emplois ont sauté. Des entreprises connues de tous ont également dû licencier, on pense notamment à Uber avec la suppression de 6 700 emplois, Groupon ou encore Airbnb avec 1 900 licenciements annoncés

Les investissements sont à l’arrêt

Quand on regarde les chiffres, on comprend mieux : le financement mondial des startups a chuté à 67 milliards de dollars au cours du premier trimestre de cette année 2020. C’est une baisse de 22% par rapport à la même période l’année précédente. Si c’est bien le secteur de la tech dont nous parlons, ces licenciements pourraient malgré tout impacter l’ensemble de l’économie. Les entreprises qui ont besoin de se fournir en outils numériques innovants pour surmonter la crise du Covid-19 et devenir plus compétitives seront coincées.

Selon Jonathan Simnett, directeur de la société de conseil en technologie Hampleton Partners :

 « Les startups du monde la tech sont depuis des années une source importante de technologies émergentes et de travailleurs qualifiés pour les grandes entreprises. De plus, les grandes entreprises considèrent souvent les acquisitions de startup comme une forme de recherche et développement pour les départements informatiques. La crise du Covid-19 a accéléré le besoin d’innovation dans de nombreux secteurs de l’économie.. Les conséquences de ces licenciements seront très dommageables ».