Chrome traine cette réputation de vider les batteries des ordinateurs et smartphones. Pour s’en débarrasser Google cherche diverses solutions pour soulager les appareils sur lesquels son navigateur est utilisé. La dernière, signalée par TheWindowsClub permettrait d’économiser jusqu’à 2 heures de batterie, mais cela reste très théorique.

Limiter les fonctionnalités actives des onglets d’arrière-plan

L’idée de Google est relativement simple : restreindre les minuteries JavaScript pour les onglets inactifs plus de 5 minutes, tout en laissant actives celles pour la page en premier plan, celle qui semble utilisée. Les minuteries JavaScript servent, par exemple, à vérifier la position du défilement de la page ou d’analyser les interactions avec les annonces du site ouvert dans l’onglet. Autant de petites fonctionnalités inutiles dans un onglet non-consulté. Leur activation régulière demande inutilement de l’énergie.

La solution de Google permettra de limiter les réveils des minuteries JavaScript a maximum un par minute, comme le fait déjà Safari. Les administrateurs système pourront désactiver la fonctionnalité dans Chrome si besoin.

Une économie de batterie à relativiser pour Chrome 86

Une idée pratique, non officialisée par Google pour le moment. Cependant, il ne faut pas s’attendre à des miracles. D’après les documents auxquels ont eu accès TheWindowsClub, les ingénieurs ont obtenu un supplément de batterie de 2 heures dans des conditions spécifiques. Le premier test a été réalisé avec 36 onglets ouverts, ce qui fait beaucoup, et une page en premier plan vide, donc moins gourmande. Le second test, avec 36 onglets, mais une page YouTube ouverte en plein écran, l’économie d’énergie n’est que de 36 minutes.

L’économie d’énergie en utilisation quotidienne et normale de Chrome, resterait relativement faible. Il n’empêche, c’est un peu de plus dans la bonne direction. Cette fonction arrivera pour Chrome 86, prévu au troisième trimestre 2020. Expérimental, l’option sera activable via les réglages avancés, en écrivant « chrome://flags » dans la barre d’adresse.