Il y a encore plusieurs semaines, le Royaume-Uni n’était pas certain du sort de Huawei quant à l’utilisation de ses équipements pour la 5G. Aujourd’hui, comme l’indique CNBC, les choses semblent aller mieux entre le pays et l’entreprise chinoise puisque celle-ci a obtenu le feu vert pour construire un centre de recherche et développement de puces dans le pays.

Huawei va investir 1 milliard de livres sterling dans la première phase de son projet

Huawei pourra bientôt disposer d’un nouveau centre de recherche et développement, implanté directement au Royaume-Uni. En effet, le projet du constructeur chinois a été validé par le conseil du district de South Cambridgeshire.

Pour la première phase du développement de son centre de recherche et développement de puces, Huawei a donc prévu d’investir 1 milliard de livres sterling. Au total, son centre fera 50 000 pieds carrés, soit 4 645 mètre carré. Situé non loin du centre-ville de Cambridge, le centre de Huawi pourrait accueillir 300 à 400 employés au quotidien. Au terme de sa construction, le centre anglais pourrait devenir le siège international de l’activité optoélectronique de l’entreprise.

Le choix de Huawei concernant la localisation de son centre de recherche et développement n’est pas anodin, car la ville de Cambridge est surnommée la « Silicon Fen » et rassemble dans ses alentours un grand nombre d’entreprises de pointe dans plusieurs domaines comme celui du logiciel, du savoir, de l’électronique ou encore de la biotechnologie.

Une implantation validée malgré de nombreux soucis de sécurité pour l’entreprise

En mars dernier, le comité de défense britannique avait ouvert une enquête sur Huawei et ses équipements 5G. Le pays était d’ailleurs sous la pression américaine qui tentait tant bien que mal de lui faire abandonner les équipements du constructeur chinois. Cela après que le Royaume-Uni ait décidé d’accorder à Huawei un rôle limité dans le déploiement du réseau 5G.

Les choses semblent avoir plutôt bien évolué depuis puis le gouvernement britannique a demandé aux opérateurs de télécom de faire du stock sur les équipements 5G de la marque. La validation de l’implantation du centre de recherche et développement est également un nouveau signe que les choses semblent être arrangées. Le vice-président de Huawei, Victor Zhang a précisé : « Le Royaume-Uni abrite un marché dynamique et ouvert, ainsi que certains des meilleurs talents du monde. C’est l’endroit idéal pour ce campus d’innovation intégré ». Voilà qui confirme que le constructeur chinois compte bien renforcer son activité au Royaume-Uni.