Après avoir déployé le dark mode sur son interface web depuis desktop, Facebook va plus loin en testant (enfin) le dark mode sur ses applications mobiles, iOS et Android. Une information révélée par Social Media Today et confirmée officiellement par un porte-parole de la firme de Mark Zuckerberg.

Les applications Facebook se mettent (enfin) au dark mode

Depuis plusieurs jours, certaines personnes ont pu voir apparaître le paramètre « dark mode » dans leur application mobile Facebook. Une nouveauté qui n’a évidemment pas manqué d’interpeller puisque jusqu’ici, seule la version web desktop du réseau social offrait aux utilisateurs la possibilité d’activer le mode sombre. Interrogé par Social Media Today, un porte-parole de Facebook a confirmé que le dark mode sur les applications iOS et Android était bien en cours de test auprès « d’un petit pourcentage de personnes à travers le monde« .

À l’heure actuelle, aucune date de déploiement n’a été communiquée par les équipes de Facebook. Cependant, sur Twitter, l’expert en social media Matt Navarra, a partagé plusieurs captures d’écran qui dévoilent ce à quoi ressemblera le dark mode de l’application Facebook une fois que celui-ci sera lancé.

Les avantages du dark mode

Le dark mode offre de nombreux avantages. D’abord, il émet beaucoup moins de lumière bleue que les interfaces classiques, ce qui a pour effet de préserver les yeux des utilisateurs, tout en affectant beaucoup moins leur sommeil. Sur un point de vue plus technique, le dark mode permet de préserver la batterie sur les appareils mobiles puisque les pixels sombres sont moins énergivores que les clairs. Enfin, ce mode a également pour avantage d’améliorer la lisibilité et d’éviter l’effet d’éblouissement.

Autant de bénéfices qui poussent les plateformes sociales et autres sites internet à développer un dark mode sur leurs applications et interfaces web. Facebook, par exemple, a offert un mode sombre à la quasi-totalité de ses applications mobiles : Instagram, Messenger et WhatsApp bénéficient toutes aujourd’hui d’un paramètre permettant de l’activer. Étonnamment, c’est donc l’application Facebook elle-même qui est la dernière servie. Après tout, il vaut mieux tard que jamais.