Teads est un acteur incontournable de la publicité en ligne, né à Montpellier, qui s’est appuyé dès sa création en 2011 sur le Cloud AWS pour bénéficier d’une plus grande agilité. Pendant la récente pandémie et comme de nombreuses entreprises dans le monde, Teads a dû faire face à une évolution de son activité et a donc cherché à mettre en place des mécanismes d’optimisation des coûts. Damien Pacaud, Director of Engineering, nous livre son témoignage sur l’un des avantages du cloud : l’élasticité.

Teads, start-up française devenue grand groupe international, est aujourd’hui une référence de choix pour les marques à la recherche d’une plateforme leur permettant de diffuser des publicités dans un contexte de qualité. « Nous mettons en relation les éditeurs de presse qui ont des contenus à monétiser avec des marques et des agences qui ont des publicités à diffuser, explique Damien Pacaud pour décrire le modèle de l’entreprise qu’il a rejointe en 2016. Concrètement,  » nous défendons une alternative de qualité qui assure une juste rémunération des médias professionnels, et contribue à financer le journalisme en connectant les marques avec plus de 1,5 milliard de consommateurs à travers le monde. » Une entreprise florissante qui a cependant fait face à une situation inédite dans les derniers mois, marquant un besoin d’agilité et d’optimisation encore plus important, et cela à tous les niveaux.

Covid19 : Des effets économiques instantanés sur le monde de la publicité à l’international

Depuis le début de la pandémie, le marché mondial de la publicité en ligne s’est fortement contracté avec une baisse des investissements de la part des annonceurs. Pour Damien Pacaud, il était crucial d’agir vite sur la gestion des coûts afin d’anticiper une baisse d’activité et de revenus : « Nous nous sommes concentrés sur la maîtrise de nos coûts d’infrastructure, plus précisément sur Amazon Web Services (AWS), notre fournisseur cloud phare depuis notre création. En fait, nous avons construit l’entreprise dans le Cloud AWS. Ce choix nous a aidés dans le cadre d’une crise comme celle que nous vivons, car la baisse d’activité se traduit directement par une baisse du nombre de ressources nécessaires pour faire tourner la plateforme. »

L’application de temps d’ingénierie pour optimiser les coûts

Pour faire face à une baisse d’activité, Teads a fait le choix d’accélérer le projet d’optimisation des coûts d’infrastructure, déjà programmé pour 2020, grâce à une stratégie d’application de temps d’ingénierie. Concrètement, cela veut dire que Teads a mis en place une approche transparente pour les équipes IT, basée sur des données financières. Teads s’est par exemple attaché à donner à ses ingénieurs de la visibilité sur les coûts de chaque service de son infrastructure afin qu’ils puissent ensuite les optimiser, service par service.

« Nous avons pu le faire parce qu’il y a des mécanismes qui permettent de « tagger » les différents composants et donc d’en connaitre précisément les coûts. » Un calcul plutôt simple au premier abord, mais qui demande un travail de fond pour parvenir à identifier les coûts exacts et ensuite mener les arbitrages nécessaires.

L’élasticité du cloud, un atout certain dans les périodes de croissance comme en temps de crise

Un des grands avantages du cloud est l’élasticité, c’est-à-dire la capacité à adapter son infrastructure en fonction de son besoin réel. Avec une baisse d’activité, cela veut dire moins de serveurs et donc, grâce au système de paiement à l’usage, moins de coûts. Un avantage en temps de crise, surtout lorsque que l’activité ralentit fortement.

« L’élasticité est pour nous le premier avantage du cloud, et de loin. Nous pouvons faire face à de gros pics d’activité comme des baisses significatives, et pouvoir adapter son infrastructure pour toujours répondre aux besoin de nos clients est une vraie opportunité pour nous. Au-delà de l’élasticité qui nous permet d’adapter le nombre de serveurs en fonction de notre activité, AWS nous offre plus d’agilité en nous permettant de déployer des projets très rapidement. Enfin, quand on fait face à une crise comme celle du Covid-19, c’est aussi le cloud qui permet de mettre en place des outils automatisés pour détecter les opportunités d’économie. En résumé, le Cloud AWS nous permet d’investir rapidement pour démarrer un projet, et de rationaliser le coût de ce projet », explique Damien Pacaud.

L’optimisation des coûts pour faire face à la crise et préparer l’avenir

Pendant la crise du Covid-19, Teads a pu réduire ses coûts informatiques d’environ 20% grâce au Cloud AWS et en a profité pour mettre en place une série d’outils permettant d’assurer une meilleure visibilité sur les coûts de chaque service, et donc à l’avenir, d’être en capacité de dimensionner l’infrastructure sur le cloud en fonction de l’activité.

De plus, les équipes Teads ont développé leur capacité de résilience et celle de leur infrastructure : « Nous n’avons aucune certitude en ce qui concerne une potentielle seconde vague, mais ce qui est certain, c’est que nous pourrons désormais capitaliser sur tout le travail que nos équipes ont fourni pour nous adapter ».

Pour Teads, cette crise aura à nouveau conforté leur choix du cloud pour accompagner leur activité au plus proche de leurs besoins. Une stratégie technologique étroitement liée aux enjeux business de l’entreprise et qui s’inscrit dans une vision long terme permettant de faire face sereinement à des situations imprévues et complexes.