Revenant dans plusieurs profils Twitter de personnes travaillant dans les technologies, une série d’emojis (👁👄👁) et une formule (It is what it is) ont mis toute une communauté en alerte. Un mystère se crée alors autour d’une application mobile, déjà plébiscitée par les instigateurs du mouvement.

Sans rien dire, ou annoncer, plusieurs personnes arborent cette série d’emojis après leur nom d’utilisateur sur Twitter. D’autres la partage dans des publications… Puis finalement, un site est créé : 👁👄👁.fm. On y découvre des éléments eux aussi énigmatiques, et un champ pour laisser son email, afin de recevoir, un jour peut-être, une invitation pour accéder en avant première à la fameuse application mobile. Pour faire monter la mayonnaise, des membres partagent même des captures d’écran, attestant de la véracité du projet.

Puisque la culture web est aussi comme ça, sans même savoir ce qu’il y a derrière, un tas d’autres comptes se met à suivre le mouvement. Juste parce que c’est drôle. Si c’est drôle, c’est aussi parce que beaucoup tentent par tous les moyens d’accéder de manière anticipée à la mystérieuse application. Parmi les quelques trolls, on retrouve Don Hofmann, co-créateur de Vine, et créateur de Byte ; mais aussi Product Hunt, ou encore Shopify.

C’est alors qu’une idée leur vient (difficile à dire si c’était prévu) : demander la confirmation d’un don à une association pour obtenir une invitation. Un bon moyen de transformer un sujet en quelque chose de positif. C’est également à ce moment que la réflexion nait de concrétiser l’emballement sur Twitter en une cause. Et ce samedi 27, au petit matin, une déclaration est publiée sur leur site.

Un certain nombre d’entre nous ont changé leur nom sur Twitter pour inclure « 👁👄👁 » parce que nous trouvions que c’était une tendance amusante de TikTok. Certains ont commencé à remarquer ce changement dans leurs fils actualité, en particulier les emojis. Pendant une brève période, tous ceux qui ont ajouté ces émojis à leur nom ont été ajoutés à une conversation géante sur un groupe Twitter. À partir de là, les choses se sont développées.

Plus de 20 000 personnes (dont moi) ont laissé leur email, et les dons ont grimpé jusqu’à plus de 100 000 dollars. Impossible, donc, pour le groupe de laisser passer une occasion de s’exprimer. D’autant que la majorité des membres étant basée aux États-Unis, « nous n’avons pas eu à réfléchir trop longuement : en ce moment, il n’y a pas de question plus importante à aborder que le racisme systémique et la discrimination contre les Noirs dont une grande partie du monde commence à peine à se rendre compte ». Après publication de la déclaration, la page d’accueil du site s’est muée en un portail renvoyant vers trois associations : la Loveland Foundation, The Innoncence Project, et The Okra Project.

La nouvelle page d’accueil du site 👁👄👁.fm

La nouvelle page d’accueil du site 👁👄👁.fm

Par la force des choses, le groupe s’avère être d’une grande diversité ethnique, travaillant tous dans les technologies. De quoi exacerber une volonté de faire bouger les lignes dans leur secteur. Ainsi, outre le soutien à une très large cause, It is what it is semble se muer en un mouvement prônant plus de diversité dans les technologies. « (…) la plupart des entreprises (des équipes produits aux VC) restent obsédées par les applications sociales exclusives qui ignorent régulièrement – ou même font taire – les besoins réels des personnes marginalisées dans le monde entier, et excluent ces personnes du processus de construction. En tant qu’industrie, nous devons faire mieux. »

« En conclusion, it is what it is : un meme qui a su tirer parti de l’engouement incessant pour les applications exclusives et le réorienter vers un besoin social essentiel. »

Voilà donc ce qui clôture 48h de hype, dans cette ‘petite’ communauté qu’est la tech aux États-Unis. Pour continuer à lever des fonds, une boutique vendant des stickers et des t-shirts a été créée : shop.itiswhatitis.fm accessible avec le mot de passe BlackLivesMATTER. Reste à voir à quoi ces fonds serviront et quels sont les projets à venir pour l’équipe.