Il y a quelques jours, les responsables de la sécurité britannique ont demandé aux opérateurs télécom du pays de s’assurer qu’ils disposent de stocks suffisants en ce qui concerne les équipements Huawei. Ils craignent que les nouvelles sanctions américaines ne perturbent la capacité de l’entreprise chinoise à maintenir ses approvisionnements habituels.

Les sanctions américaines pourraient impacter le Royaume-Uni

Le Royaume-Uni ne sait vraiment pas sur quel pied danser avec Huawei. Il semble évident que le Premier ministre Boris Johnson subi des pressions de la part de Washington et également de certains membres de son propre parti. Tous affirment que les équipements du géant chinois ne devraient pas être utilisés par ils constituent un risque pour la sécurité nationale du pays. Si Huawei nie ces allégations depuis toujours, Mick Mulvaney, chef de cabinet de Donald Trump par intérim, faisait le déplacement en personne en février pour tenter de convaincre Dominic Cummings l’assistant principal du Premier ministre.

Aujourd’hui, et alors que le Royaume-Uni déclarait finalement vouloir évincer Huawei de son réseau 5G, plusieurs responsables du Centre national de cybersécurité (NCSC) s’inquiètent de l’impact des sanctions américaines à l’encontre du géant chinois. Ces mesures visent à restreindre la capacité de Huawei à se procurer des puces nécessaires à la production des équipements 5G et des smartphones de l’entreprise. Pour cette raison, ils demandent à leurs opérateurs de faire des provisions et donc de stocker un maximum d’équipements du fabricant.

Les opérateurs télécom britanniques doivent faire des stocks

Alors que le Royaume-Uni avait initialement prévu de confier un rôle limité à Huawei dans le déploiement de son réseau 5G, les responsables de la sécurité britannique ont écrit à BT et à Vodafone, deux grands opérateurs télécom du pays, pour leur demander de s’approvisionner en équipements Huawei. Cette lettre soulignait le risque potentiel de voir ces équipements diminuer au fil des mois, à cause de la pression américaine. On peut lire ceci dans ce courrier :

« Vous devez vous assurer que les produits et les composants Huawei sont maintenus à jour. C’est est essentiel pour maintenir la sécurité de nos réseaux. L’intensification de l’action américaine contre Huawei pourrait affecter sa capacité à fournir des mises à jour pour les produits contenant la technologie américaine ».

Le vice-président de Huawei, Victor Zhang, a tenu à rassurer ses clients britanniques. Il a déclaré que :

« Nos clients sont notre priorité numéro un et nous travaillons avec eux pour assurer la continuité de nos activités. Nous nous opposons fermement aux actions à motivation politique des États-Unis qui sont faites pour nuire à nos activités et qui ne sont pas fondées sur des preuves ».