Google sait parfaitement à quel point les images peuvent jouer un rôle important dans la désinformation et dans la propagation des fake news. Une pratique bien connue qui consiste à utiliser une photo sortie de son contexte pour illustrer un fait qui n’a aucun rapport, se répand sur le web. Pour tenter de contrer cela, Google vient d’ajouter des étiquettes de “vérification des faits” sous certaines d’images sur Google pour permettre aux internautes de mieux contextualiser.

Une nouvelle étiquette de vérification des faits

Une fonctionnalité d’ores et déjà disponible. Quelques lignes de contexte générées directement par les éditeurs et vérifiées par des vérificateurs tiers. Aujourd’hui, n’importe qui peut choisir d’étiqueter les images présentes sur Google. Grâce à ClaimReview, les internautes pourront faire savoir à Google Search qu’une image a été vérifiée. Harris Cohen, chef de produit chez Google, a expliqué que :

“Les photos et les vidéos sont un moyen incroyable d’aider les gens à comprendre ce qu’il se passe dans le monde. Mais le pouvoir des médias visuels a ses pièges, surtout lorsqu’il y a des questions concernant l’origine, l’authenticité ou le contexte d’une image. C’est pour cette raison que nous souhaitons apporter une couche de sécurité supplémentaire en proposant quelques lignes sur le contexte de nos images”.

Google veut offrir plus de contexte aux internautes

Les images permettent d’alimenter les théories du complot et les conspirations en ligne en tout genre. De nombreux internautes crédules se contentent de croire ce qu’ils peuvent voir, sans creuser outre mesure. Même si ce qu’ils voient est sortie de son contexte. Pourtant cela peut tout changer. Dans son annonce, Google a donné l’exemple de “requins nageant dans les rues de Houston”. Tapez cela sur Google et vous tomberez sur plusieurs images avec la même silhouette de requin. Vous comprendrez grâce à la vérification de PolitiFact que cette image a été détournée.

Aperçu des étiquettes de vérification.

Capture d’écran : PolitiFact / Google

Pour les professionnels du SEO, une question se pose : la vérification des images augmentera-t-elle leur visibilité ? La réponse donnée par Google à ce sujet est non. Cela ne changera vraisemblablement rien. Pour effectuer ce travail, Google se contente dans un premier temps de s’appuyer sur ses propres utilisateurs plutôt que de le faire en interne. Google déploie au fil des mois une stratégie pour lutter contre la désinformation. En juin 2019, l’entreprise apprenait aux enfants à détecter la désinformation avec des mini-jeux. On se souvient également qu’en mars, au début de la pandémie de Covid-19 en Europe, la firme de Mountain View permettait déjà de signaler les articles au sein de Google Discover.