Comme chaque 18 juin de l’année, la Chine a de nouveau accueilli le grand événement commercial 6.18. Les deux géants du commerce électronique, Alibaba et JD.com, on réalisé à eux deux un record de 136,51 milliards de dollars de ventes à partir de leurs plateformes. L'entreprise de Liu Qiangdong a d'ailleurs bénéficié d'un financement de 550 millions de dollars de la part de Google en 2018.

La deuxième plus grande économie du monde accueille deux grands événements de shopping. Alibaba a créé la Journée des célibataires du 11 novembre, tandis que JD.com a lancé le 6.18. Cependant, actuellement, comme la concurrence est croissante dans le pays, les deux firmes de vente en ligne se joignent dans la promotion de ces evénements.

La Chine cherche à se remettre des dégâts causés par la pandémie de Covid-19, et le 6.18 a permis de déceler des signes sur l’état des consommateurs dans le pays.

L’année dernière, JD.com a réalisé un volume de transactions de 201,5 milliards de yuans (25,35 milliards d'euros), tandis que cette année, ce chiffre s’élève à  269,2 milliards de yuans, soit 33,86 milliards d'euros. Le géant affirme que ce montant englobe la valeur totale de toutes les commandes de produits et de services reçues sur sa plateforme, qu’elles soient vendues, livrées ou bien retournées.

De son côté, Alibaba a indiqué que sa valeur brute des marchandises ou GMV (Gross Merchandise Value) s'élevait à 698,2 milliards de yuans (87,83 milliards d'euros). Ce chiffre représente plus de deux fois sa GMV de l’année dernière, qui était de 268,4 milliards de yuans. Sur une belle année, malgré l'impact économique du coronavirus, la société envisagerait d'ailleurs d'investir la somme de 28 milliards de dollars dans le cloud d'ici 2023.

Ces chiffres d’affaires obtenus du 6.18 pourraient ainsi indiquer une bonne reprise des consommateurs chinois après la pandémie. En Chine, les ventes en ligne de biens de consommation ont augmenté de 15,6% par rapport à celles de l’année dernière.

La pandémie a causé du tort à beaucoup d’entreprises dans le monde. Cependant, après ce festival, il est évident que JD.com et Alibaba ont bien pris bénéfices de l’accélération du passage aux achats en ligne en Chine. Reste à voir maintenant si les effets seront similaires en France, ou plus largement en Europe.