Un abandon de plus dans la réalité augmentée… C’est une réalité. Si les projets ont poussé à toute vitesse au cours des dernières années, la grande majorité d’entre eux sont morts avant même d’avoir réellement vus le jour. C’est le cas du projet sonore de réalité augmentée de Bose qui prend officiellement fin.

Bose n’ira as plus loin sur son projet sonore de réalité augmentée

Les employés qui travaillaient sur ce projet de réalité augmentée ont quitté l’entreprise, ceux qui ne voulaient pas partir se sont faits licencier. Les partenaires de Bose qui travaillaient sur le projet ont été informés que leurs prestations ne seraient pas prolongées. L’entreprise a même enlevé tout ce qui était relatif à la réalité augmentée sur son site web. L’un des grands partisans de la réalité augmentée, le vice-président John Gordon, a quitté l’entreprise l’année dernière. Un hasard ? Certainement pas. Un pore-parole de l’entreprise a déclaré que :

« Bose AR n’est pas devenu ce que nous avions envisagé. Ce n’est pas la première fois que notre technologie ne peut pas être commercialisée comme nous l’avions prévu, mais cette fois-ci, certains des composants développées seront utilisés pour aider nos clients d’une manière différente. Nous devons stopper notre projet de réalité augmentée. Nos recherches doit servir nos client et pas nos propres intérêts ».

Un fonds de 50 millions de dollars avait été créé pour accompagner les développeurs de Bose AR. Onze grands partenaires accompagnaient le projet dont Yelp et TripAdvisor. Bose a voulu explorer la réalité augmentée sonore. Une fonction AR qui s’appuyait sur le GPS d’un smartphone et un capteur de mouvement pour déterminer où une personne regardait et se tenait. Grâce à des lunettes connectées conçues avec Amazon, les Echo Frames, Bose voulait expérimenter son projet sonore.

Une industrie en péril ?

Difficile de comprendre dans quelle mesure les recherches effectuées sur la réalité augmentée pourront servir à l’entreprise. Cette annonce de Bose n’est pas de très bonne augure pour l’industrie de la réalité augmentée. On se souvient que récemment, Magic Leap a aussi failli s’écrouler… Une levée de fonds de 350 millions de dollars devrait permettre à l’entreprise de se sauver, mais le marché ne se porte pas bien.

La fin de la réalité augmentée chez Bose arrive à un moment crucial pour l’entreprise. L’entreprise a annoncé au début de l’année 2020 qu’elle allait fermer 119 boutiques en Europe, en Amérique du Nord, au Japon et en Australie pour réduire ses coûts. Colette Burke, vice-présidente monde des ventes Bose expliquait à l’époque que :

« À l’origine, nos magasins de détail permettaient aux gens de découvrir, de tester et de nous parler des systèmes de divertissement domestique multicomposants, sur CD et DVD […] À l’époque, c’était une idée radicale, mais nous nous sommes concentrés sur ce dont nos clients avaient besoin, et où ils en avaient besoin – et nous faisons la même chose maintenant ».