Vous l’aurez probablement constaté : la transformation de nos métiers est en marche. La quasi-totalité des jobs sont concernés par la transformation digitale. Avec l’arrivée inéluctable des robots au sein de nos entreprises, il faut repenser le quotidien des salariés et faire en sorte de rendre leurs missions compatibles avec l’intelligence artificielle. Aujourd’hui, 75% des entreprises américaines, chinoises et européennes explorent ou développent des processus liés à l’intelligence artificielle, une tendance qui devrait s’accélérer.

L’IA touche tous les secteurs

Si cette technologie est longtemps restée assez lointaine dans l’esprit des travailleurs, elle pourrait bien investir massivement leur quotidien professionnel dans les années à venir. Si l’IA continue de se démocratiser comme les experts le prédisent, cette technologie sera présente dans 80% voire 90% des entreprises d’ici 2022. Les TPE et les PME pourraient bien être les premières concernées par ce changement majeur selon Microsoft. Nous observons également que le déploiement de l’intelligence artificielle en entreprise s’accélère dans tous les domaines et à toutes les strates.

Les secteurs traditionnels comme l’alimentaire ou la banque sont peut-être même ceux pour qui cette révolution technologique se fera le plus rapidement. Concernant les branches de métiers concernés, la comptabilité est autant touchée que les ressources humaines ou le marketing.

Les algorithmes qui régissent l’IA vont permettre aux entreprises de devenir plus performantes à bien des égards : sur les chaînes de montage, dans le traitement des données ou encore pour remplir des activités de maintenance. Si la démocratisation de l’intelligence artificielle est aujourd’hui possible, c’est parce que la quantité de données disponibles est colossale.

De nouveaux métiers émergent

Les algorithmes sont alimentés par les données, ils en sont dépendants. Précisons également que le cloud est un élément nécessaire pour permettre à l’IA de se développer au sein des entreprises. Il convient néanmoins de préciser que l’IA n’est pas quelque chose de magique. Sans intervention humaine, elle ne pourrait pas être aussi performante.

L’intelligence artificielle fait aussi émerger de nouveaux métiers comme celui d’entraîneur d’IA. L’entraîneur d’intelligence artificielle, comme son nom l’indique, est un véritable coach. C’est lui qui apprend à l’IA à reconnaître des objets, il lui apprend aussi à perfectionner sa compréhension du langage humain. En résumé, sa mission principale est de nourrir les plateformes d’intelligence artificielle afin qu’elles deviennent autonomes.

C’est clairement le prochain défi du 21ème siècle. L’enjeu est encore de démythifier l’intelligence artificielle au sein des entreprises. Des conférences et des hackathons autour de ce sujet sont régulièrement organisés dans les organisations pour permettre aux travailleurs de se familiariser avec cette technologie qui va massivement débarquer dans leur quotidien dans les mois et les années qui arrivent.