Fin avril, Wave a annoncé des partenariats avec Warner Music Group et Jay Z's Roc Nation pour la réalisation de concerts avec leurs artistes. Grâce à la solution offerte par Wave, les artistes peuvent concevoir leurs propres personnages virtuels. La société a baptisé ces spectacles virtuels « Waves » et déclare avoir organisé plus de 50 représentations depuis sa création.

Nouvelles expériences pour les artistes et les spectateurs

Wave, anciennement appelé Wave XR, est une entreprise de production de concerts virtuels qui favorise la musique en direct à travers des environnements virtuels. En 2016, la société avait annoncé avoir levé 40 millions de dollars depuis sa création. Récemment, elle a recueilli 30 millions de dollars d’investissement pour financer sa série de concerts virtuels « One Wave ».

Wave utilise les technologies de diffusion et de simulation pour réaliser de véritables shows. Ces concerts sont ensuite enregistrés en direct et convertis en personnages animés par le biais d’environnements virtuels. De grands noms du monde du spectacle comme John Legends, Tinashe ainsi que d’autres artistes populaires, ont déjà été convaincu par cette nouvelle expérience de la scène. D'ailleurs, il va sans dire que les gens du métier ne sont pas épargnés par la crise causée par la pandémie. Ainsi, les coups de pouce de la part des entreprises spécialisées dans le numérique sont toujours les bienvenus.

Selon le PDG de Wave, Adam Arrigo, lors d’une interview, « les salles de concert virtuelles prennent de l’ampleur et la réussite de ce projet résulte des contraintes imposées aux personnes qui doivent rester enfermées chez eux, sans pouvoir assister à des concerts ».

De véritables profits générés par des concerts virtuels

D'après Adam Arrigo, les sociétés comme Wave réalisent des bénéfices à travers trois modes opératoires. Elles vendent des applications, y compris des marchandises virtuelles, commercialisent des sponsors de marque et mettent à la vente des cadeaux. « L'économie joue énormément en notre faveur par rapport à un spectacle physique », a déclaré M. Arrigo.

Sur Fortnite, ce type d'activité a fait ses preuves. Epic Games, la société à l'origine de Fortnite, n'a pas voulu dévoiler le chiffre d’affaires généré pour les spectacles de Marshmallow et de Travis Scott. Toutefois, les analystes du secteur estiment que Marshmallow a rapporté à lui seul 30 millions de dollars. Quant à au concert de Travis Scott, ces mêmes analystes ont estimé un gain d’1 million de dollars pour l’artiste et la société. Le jeu vidéo se présente donc comme un véritable eldorado pour les marques.

La réalité virtuelle est une solution novatrice en cette période de distanciation sociale. Cela permet d’assister à des représentations artistiques sans quitter son foyer. Ce nouveau contexte laisse d'ailleurs entrevoir un marché prometteur pour les géants du numérique qui se sont spécialisés dans ce domaine.