Ce samedi 13 juin 2020, 58 nouveaux satellites sont venus compléter la constellation Starlink de SpaceX, et ce lancement était particulier à plus d’un titre.

Un réseau disponible dès cette année

Il a eu lieu depuis Cap Canaveral en Floride 10 jours après le précédent lancement, durant lequel 60 appareils ont été placés en orbite. Au sommet de la fusée Falcon 9 cette fois, se trouvait un total de 61 satellites. Après son travail effectué, le premier étage s’est détaché et est venu se poser sur la barge Of Course I Still Love You au milieu de l’Atlantique pour un spectacle devenu habituel, mais toujours aussi impressionnant.

La constellation Starlink compte désormais 538 satellites, un peu plus d’un an après son premier lancement seulement. Cela devrait permettre à la firme d’Elon Musk d’atteindre son objectif de commencer à fournir un accès Internet aux États-Unis et au Canada dès cette année.

Premier lancement « partagé »

En plus des 58 appareils Starlink, la Falcon 9 transportait trois satellites de la firme californienne Planet. Baptisés SkySats, ils offrent des images en haute définition de la Terre en temps réel et sont utiles à de nombreux domaines, allant de l’agriculture à la construction de villes intelligentes. Cela a été rendu possible grâce au SmallSat Rideshare Program, qui permet à des entreprises tierces de réserver une place à bord d’un lanceur SpaceX à partir d’1 million de dollars.

En intégrant le marché du lancement de petits satellites, SpaceX a de quoi faire frémir ses rivaux potentiels, à l’image de Rocket Lab. L’entreprise d’Elon Musk est en effet dotée d’une expérience prestigieuse, et propose des coûts défiant toute concurrence.

Chaque satellite muni d’une visière

Enfin, ce lancement marque un tournant pour Starlink : chacun des 58 satellites était ainsi muni d’une visière spéciale afin de les rendre moins visibles. Les astronomes se sont en effet plaints à plusieurs reprises de la constellation qui, de par sa position en orbite basse et son nombre de satellites élevé, gène leur observation du ciel. Espérons que ce pare-soleil sera efficace…

Lorsqu’elle sera complète, la constellation Starlink devrait compter environ 40 000 satellites et fournir un Internet haut débit dans le monde entier. Le prochain lancement est prévu pour le mois de juillet.