Adobe a lancé sa nouvelle application, Photoshop Camera, qui permet d’intégrer la magie de Photoshop sur l’appareil photo de son utilisateur. Cette application photographique intelligente comprend plusieurs filtres qui peuvent être exploités avant ou au moment de la prise de vue. Photoshop Camera est désormais disponible gratuitement sur Google Play Store et Apple Store.

Des filtres magiques pour modifier les photos en temps réel

Inspirée du célèbre logiciel de retouche photo Photoshop, l’application Photoshop Camera intègre d’innombrables filtres prêts à l’emploi qui permettent de retoucher les photos instantanément. Cette technologie d’Adobe combine plus de 80 filtres pour créer des effets inédits sur tous vos clichés ou selfies.

Ces filtres peuvent modifier le sujet de votre photo ainsi que l’arrière-plan qui l’entoure. Les filtres pour le visage sont parfois très aboutis comme le filtre spectre qui peut dédoubler votre image en plusieurs spectres de différentes couleurs. Certains filtres peuvent remplacer le ciel par des nuages parfaitement dessinés, tandis que d’autres donnent l’impression d’être dans une bande dessinée.

Photoshop Camera peut aussi effectuer des retouches basiques, comme ajuster l’exposition, le contraste, la luminosité ou encore la saturation des clichés. Toutes les fonctionnalités ont été conçues de sorte que l’utilisateur n'ait plus à soucier de l’aspect créatif de ses photos. Immédiatement après la prise de vue, les clichés peuvent directement être publiés sur les réseaux sociaux.

L’application en concurrence avec les filtres d’Instagram et de Snapchat

Sur cette application, Adobe est directement en concurrence avec de nombreux filtres qui existent déjà sur les réseaux sociaux, comme Instagram ou Snapchat. Toutefois, l’entreprise envisage de créer des partenariats avec des artistes et des créateurs spécifiques afin d’ajouter de nouveaux filtres à son application.

Pour Adobe, l’enjeu est de faire connaître son écosystème auprès des utilisateurs grâce à des applications gratuites pour ensuite les convertir à des outils professionnels payants. D’après Abhay Parasnis, directeur général de la société, les prochaines versions seront disponibles sur tous les modèles, contrairement à celle-ci qui est réservée aux smartphones récents.