Le jeudi 11 juin, lors de sa conférence dédiée aux partenaires, Snapchat a dévoilé plusieurs nouveautés. Celle qui a retenu mon attention, ce sont les Snap Minis. Des versions allégées d’applications bien connues, directement intégrées dans le réseau social. Un excellent moyen de s’ouvrir à de nombreux services, et de commencer la construction d’un empire.

Un empire qu’il dit ? Oui. En Chine, WeChat est utilisé pour à peu près tout : jouer, payer, acheter, commander, discuter, filmer … Du simple réseau social, elle concentrait en novembre 2018 plus d’un million de mini-app dans son répertoire interne. Certaines applications, notamment celle destinée aux transports en commun compte plus de 100 millions d’utilisateurs. Par cette master offre, on la considère comme une super-application : une application à tout faire.

Il semblerait que Snapchat commence à s’orienter vers un modèle similaire, avec le lancement des Snap Minis. Pour l’instant, peu de « Minis » ont été dévoilées lors de la conférence, mais elle présage l’arrivée de bien d’autres tant leur potentiel est intéressant. Pour l’instant, il n’y que 7 applications, développées en HTML 5, avec notamment :
Coachella, permettant aux utilisateurs d’organiser leur prochaine participation au fameux festival.
Headspace : service permettant de se détendre par la méditation, ou de partager des messages stimulants avec des amis.
Let’s Do It : développée par Snapchat, elle permet de prendre des décisions de groupe, ou de motiver ses camarades.
Movie Tickets : créée par Atom, une plateforme d’achat de tickets de cinéma, les utilisateurs peuvent sélectionner leur placement, payer leur billet, regarder et partager des bandes annonces.
Saturn : dévirée du logiciel éponyme, elle permet aux étudiants de partager leur emploi du temps.
Tembo : permet de créer des fiches de révision pour préparer ses examens avec des amis sur Snapchat.

Toutes ces « Minis » peuvent directement récupérer les Bitmojis des utilisateurs, poussant ainsi une personnalisation du service. Un intérêt évident lorsqu’on souhaite l’utiliser avec des amis.

À terme, ou pourrait très bien voir arriver une grande partie des applications déjà existantes sur notre smartphone : Netflix : N26, Lydia, Sosh, Meteo, Twitch, etc.

Depuis un certain temps maintenant, Tencent possède 12% de Snapchat. Tencent étant le vaisseau mère de WeChat, on peut aisément penser que le modèle de réussite de la super-application chinoise a inspiré Snapchat, ou lui a discrètement été soufflé. Quoi qu’il en soit, le réseau social de distingue de ses cousines, créant un véritable univers à l’intérieur de son application.