Les moteurs de recherche doivent se différencier pour rester compétitifs. Malgré ses 93% de parts de marché, Google continue de déployer de nombreux efforts. Google vous mènera bientôt directement aux mots clés tapés dans votre recherche. Pratique pour éviter un scrolling interminable, n’est-ce pas ?

Une nouvelle fonctionnalité qui vous guide à vos mots clés

En réalité, cette fonctionnalité existe déjà. Uniquement pour les pages AMP. Elle s’apprête à être étendue aux pages HTML. Google cherche à guider ses utilisateurs pour leur permettre de gagner du temps dans leurs recherches. Danny Sullivan, de Google, explique que le géant américain travaille sur cette fonctionnalité depuis plusieurs années. Vous pouvez d’ores et déjà tester cette nouvelle fonctionnalité sur Chrome ou Edge de Microsoft. Voici à quoi cela ressemble :

Aperçu d'une recherche avec la nouvelle fonctionnalité de Google Search.

Aperçu d’une recherche avec la nouvelle fonctionnalité de Google Search où la réponse ressort directement.

Quand vous cliquerez sur le lien qui se trouve sous le petit texte, vous tomberez directement au niveau du paragraphe qui vous intéresse. Celui qui contient la réponse à votre question. Google va même plus loin et surligne les mots clés qui vous intéressent. On peut imaginer que cette nouvelle fonctionnalité plaira à de nombreux internautes impatients, pressés de découvrir la réponse à leur question. Une manœuvre qui vous évitera le célèbre « CTRL+F ». Les sites web n’ont rien à faire, Google s’occupe de tout. Il s’agit d’une fonctionnalité Chromium. Évidemment, cela ne fonctionnera pas sur Safari, ni sur Firefox.

Chrome attache de l’importance à l’expérience utilisateur

Une nouveauté qui pourrait changer beaucoup de choses pour les éditeurs. On sait que les premiers mots d’une page web sont souvent les plus lus. Désormais cela pourrait bien changer. Depuis quelques mois, on sent bien que Chrome cherche à améliorer la qualité de navigation de ses utilisateurs. Il y a quelques semaines, un article sur le blog de Chromium expliquait qu’après avoir bloqué les « mauvaises » publicités vidéos, Chrome s’attaque désormais aux publicités jugées trop énergivores.

On le sait désormais, Chrome cherche à améliorer l’expérience utilisateur de son navigateur. À ce propos, le navigateur n’hésite pas à faire le grand ménage. Au mois de février 2020, plus de 500 extensions malveillantes ont été supprimées. Quelques semaines auparavant, une centaine d’entre elles avaient déjà été enlevées car jugées dangereuses. La moindre petite amélioration est importante chez Chrome et cette nouvelle fonctionnalité rentre une nouvelle fois dans cette stratégie.