L’Allemagne veut accélérer la cadence du développement des véhicules électriques sur son territoire. Au-delà des coûts et de l’acceptabilité par les habitants, il faut qu’il y ait suffisamment de bornes de recharge pour inciter les consommateurs à sauter le pas. C’est pour cette raison que l’Allemagne impose désormais que toutes les stations-services du pays installent une borne de recharge pour les véhicules électriques.

L’Allemagne veut installer un million de bornes de recharge

Le gouvernement Merkel a voté un plan d’investissement de 130 millions d’euros pour relancer l’économie du pays touchée comme beaucoup d’autres par la crise du Covid-19. Cette mesure permettra justement aux infrastructures de recharge électrique de voir le jour. L’Allemagne veut inciter ses habitants à passer à l’électrique. En obligeant l’intégralité de ses stations essence à s’équiper de bornes de recharge pour les véhicules électriques, le pays passe la vitesse supérieure.

L’objectif affiché est ambitieux : d’ici 2030, l’Allemagne comptera plus d’un million de bornes de recharge pour les véhicules électriques. Le pays n’en compte aujourd’hui « que » 27 730 d’après BDEW, une organisation commerciale allemande pour l’industrie de l’énergie et de l’eau, et environ 15 000 stations essence… En mai, seulement 3,3% des véhicules immatriculés en Allemagne sont électriques. Notons tout de même qu’outre-Rhin, les consommateurs qui souhaitent passer à l’électrique peuvent bénéficier d’un aide de 6 000 euros.

Comment ce marché évolue-t-il en France et en Chine ?

Alors qu’en France PSA prévoit de construire une gigafactory pour produire des batteries électriques, le nombre de ventes de ses véhicules propres n’explose pas. Néanmoins, le plan de relance à 8 milliards d’euros annoncé le 27 mai par le président de la République Emmanuel Macron pourrait bien aider les français à se décider.

Le bonus écologique a été augmenté, les français qui achèteront un véhicule électrique bénéficieront d’une aide de 7 000 euros. Aujourd’hui nous savons que la mobilité électrique est au cœur de la smart city et doit devenir notre nouveau mode de déplacement. En France, il faut encore régler la question des bornes de recharge.

Comment ce marché évolue-t-il en Chine ? Le gouvernement chinois souhaite que d’ici 2025, les ventes de voitures électriques représentent 20% de la totalité des voitures vendues. Une ambition motivée (comme souvent) par de mauvaises raisons. Le gouvernement collecte de nombreuses informations sur les véhicules électriques et leurs propriétaires. En effet pour se conformer à la loi chinoise en vigueur, les constructeurs doivent transmettre diverses informations dont la localisation des véhicules à un centre de surveillance