Au quotidien, des milliers, voire des millions d’articles sont lus sur Internet. Parfois, il arrive qu’un mot ou qu’une personne citée dans l’article soit méconnue. Dans ce cas, il est courant d’ouvrir son moteur de recherche, de taper le mot en question afin d’en savoir plus. Une action, qui peut faire perdre le fil de la lecture.

C’est pourquoi, l’équipe d’Edicratic, une plateforme en ligne qui relit les essais universitaires d’étudiants, a créé, WebCheck AI. Cette extension Chrome gratuite, permet d’améliorer la lecture d’articles, en utilisant l’intelligence artificielle et plus précisément le traitement naturel du langage (NLP) pour identifier les termes demandant plus d’informations, et en apportant directement sur la page web des détails, comme des définitions ou des résumés.

Un outil de fact checking pratique !

Une fois l’extension installée, il suffit de l’activer sur un article pour voir apparaître des termes soulignés. Dans la vidéo ci-dessus, on peut voir que le nom du Dr Maria Van Kerhove, est souligné et lorsque la souris passe sur son nom, plus d’informations à son sujet sont données. Il est également possible de voir, les articles les plus récents parlant de la personne, de l’entité ou du mot en question.

WebCheck AI apparaît directement sur la page de l’article , ce qui ne perturbe pas la lecture de ce dernier. Il n’y a pas d’onglets supplémentaire qui s’ouvrent, sauf si l’utilisateur, souhaite lire un article connexe dans son intégralité.
WebCheck AI offre aussi la possibilité de mettre en avant des termes, et d’obtenir plus d’informations sur ces derniers, afin de former l’outil.

Cet outil permet ainsi de mieux appréhender et comprendre les contenus lus, mais également d’améliorer l’expérience de navigation. WebCheck AI peut être activé ou désactivé à n’importe quel moment, en fonction des besoins de l’utilisateur. Il est aussi possible de prédéfinir une liste de sites sur lesquels l’extension doit toujours fonctionner.

À l’avenir, en plus des pages Wikipedia et des actualités, correspondants à un terme, des articles scientifiques, des vidéos ou encore des tweets pourraient être ajoutés.