Nous avions déjà une petite idée de l’évolution du marché des smartphones grâce à une étude menée par Canalys au milieu du confinement. Une chute de 13% du marché était annoncée. Finalement, d’après le cabinet d’étude Gartner, les ventes de smartphones ont chuté de 20,2% au cours du premier trimestre de l’année 2020. Évidemment, cette baisse est due à la pandémie de Covid-19 que nous traversons actuellement. Samsung, Huawei et Oppo ont enregistré des baisses à deux chiffres.

Le confinement a eu un impact sur les ventes de smartphones

L’étude révèle que les consommateurs ont cessé de dépenser dans des produits “non essentiels” pendant plusieurs mois, par crainte d’effondrement de notre société. Une tendance observée à travers le monde entier. Anshul Gupta, analyste chez Gartner explique que :

“La pandémie de coronavirus a provoqué le pire déclin jamais enregistré sur le marché mondial des smartphones. La plupart des fabricants chinois et Apple ont été sévèrement touchés par les fermetures temporaires de leurs usines en Chine et par la réduction des dépenses de consommation due à la mise en place d’un confinement. On observe que Samsung, Huawei et Oppo ont enregistré les pires performances des cinq principaux fabricants de smartphones”.

Ces cinq principaux vendeurs ont tous enregistré une baisse des ventes de smartphones au cours de ce premier trimestre 2020, à l’exception de Xiaomi, fabricant chinois. Dans le détail, on observe que les ventes de Samsung ont chuté de 22,7%. Une dégringolade qui n’empêche pas le fabricant de conserver sa place de numéro un sur le podium des revendeurs de smartphones. L’entreprise conserve 18,5% des parts de marché. Samsung possède de nombreuses usines de fabrication en dehors de la Chine et c’est certainement ce qui l’a sauvé.

Huawei plonge et Apple sort la tête de l’eau

C’est Huawei qui enregistre la plus grosse chute des cinq géants du smartphone. Une baisse de 27,3% de ses ventes de smartphones par rapport à la même période en 2019. Ici aussi, il est important de préciser que Huawei reste solide malgré ce déclin et conserve sa position de numéro 2 en gardant 14,2 % des parts de marché. Selon Anshul Gupta : “Huawei aura une année très difficile. Si l’entreprise a développé son propre écosystème de services mobiles (HMS), le manque d’applications populaires du Play Store risque d’avoir un effet négatif sur les marchés internationaux”.

Du côté d’Apple, les ventes d’iPhone ont chuté de 8,2%. Une chute maîtrisée dirons-nous alors que le déconfinement en Chine fait déjà repartir les ventes du géant américain. Selon Annette Zimmermann, vice-présidente de la recherche chez Gartner :

“Apple a connu un bon début d’année grâce à sa nouvelle gamme de produits. Si la pandémie de Covid-19 n’avait pas eu lieu, l’entreprise aurait probablement vu ses ventes d’iPhone atteindre un niveau record au cours de ce premier trimestre. Les perturbations de la chaîne d’approvisionnement et la baisse des dépenses des consommateurs ont mis un terme à cette bonne tendance de février”.