Dans le cadre de la lutte contre le Covid-19, Google dévoile Sodar, un outil permettant d’aider ses utilisateurs à respecter les distances sociales en vigueur grâce à la réalité augmentée.

Sodar vous aide à respecter les distances de sécurité sanitaires

Présenté le 28 mai 2020 et développé dans le cadre du projet « Expérimentations avec Google », Sodar a pour but d’aider ses utilisateurs à respecter les règles de distanciation sociale imposées par la pandémie mondiale de Covid-19. Pour cela, l’outil dessine sur l’écran du smartphone un rayon de 2 mètres autour de l’utilisateur qu’il aura calculé grâce à la réalité augmentée, via la caméra de l’appareil.

Aussi, lorsqu’une personne rentre dans le cercle de sécurité sanitaire de l’utilisateur, une alerte est alors envoyée à ce dernier. Définitivement pratique et d’utilité publique, Sodar n’est pas une application à part entière. De fait, c’est outil est disponible via un site dédié, seulement accessible via le navigateur Chrome depuis un appareil Android.

Comment la technologie contribue-t-elle à lutter contre le Covid-19 ?

Depuis le début de la pandémie mondiale de coronavirus, la technologie a joué un rôle central pour endiguer sa propagation. Parmi les initiatives les plus significatives, on se remémore notamment de l‘application de lutte contre le Covid-19 lancée par l’OMS, du robot Spot qui patrouille dans un parc de Singapour pour encourager la distanciation sociale, ou encore de l’aéroport de Rome qui s’est équipé avec des casques intelligents à balayage thermique. Aussi, à Paris, l’impression 3D est devenue une véritable arme pour enrayer la pandémie.

Si on remarque particulièrement les bienfaits de la technologie à travers les circonstances exceptionnelles imposées par le Covid-19, il est toutefois important de se rappeler que l’innovation technologique a toujours contribué à l’avancée médicale. En début d’année par exemple, Microsoft s’est servi de l’HoloLens pour aider les malvoyants à mieux appréhender le monde qui les entoure. Plus tôt le même mois, un appareil permettant de préserver les foies ex vivo pendant une semaine avait été dévoilé. Plus impressionnant encore, en 2019, l’impression 3D a permis d’imprimer un coeur à partir de tissus humains.