Depuis 2019, Instagram permet à n’importe quel utilisateur de créer ses propres filtres en réalité augmentée à travers son logiciel Spark AR. Un logiciel qui a récemment reçu de nouvelles fonctionnalités permettant désormais aux créateurs de développer des filtres réactifs à la musique. De quoi repousser encore davantage les limites de leur créativité.

Spark AR offre davantage de liberté aux créateurs

C’est sur le blog de Spark AR que ces nouveaux outils permettant de créer des filtres en réalité augmentée synchronisés à de la musique ont été annoncé. La firme explique ainsi :

“La musique fait partie intégrante de l’expérience Instagram, et des millions de personnes utilisent la musique tous les jours pour ajouter du sens et de l’émotion aux moments qu’ils partagent. Les créateurs peuvent maintenant augmenter et étendre ce désir de partage en créant des effets de réalité augmentée qui se meuvent et jouent en synchronisation avec la musique.”

Pour développer ces filtres réactifs, les créateurs pourront choisir d’importer leurs propres musiques (s’ils en détiennent les droits) ou bien choisir de synchroniser leurs effets avec n’importe quel titre présent dans la bibliothèque musicale d’Instagram.

Les filtres Instagram, un véritable business

Contrairement à Snapchat qui possède un programme partenaire permettant de rémunérer les meilleurs développeurs de filtres en réalité augmentée sur sa plateforme, Instagram ne semble pour l’instant pas prêt à mettre en place un moyen de monétisation pour ses créateurs. Au contraire, le réseau social semble plutôt vouloir laisser ses créateurs développer leur propre business à partir de cet outil.

Selon Matt Roberts, responsable de produit chez Spark AR, c’est justement ce qui est en train de se produire. De plus en plus de grandes marques souhaitent avoir leurs propres filtres et pour cela, elles doivent faire appel à des créateurs déjà établis et expérimentés. En effet, si le logiciel est accessible à tous, il est néanmoins difficile à prendre en main pour les novices en matière de 3D : l’expertise d’un “professionnel” est donc recommandée, voire nécessaire, pour obtenir des filtres de qualité.

En permettant désormais de synchroniser de la musique à ses filtres en réalité augmentée, Instagram et Spark AR élargissent ainsi la voie à un nouveau business pour ses créateurs : celui des artistes musicaux. De fait, de part leur popularité, les filtres Instagram sont un moyen à la fois ludique et viral de faire connaître une musique ou un album. D’ailleurs, la chanteuse Ellie Goulding a déjà tiré parti de cette nouvelle fonctionnalité en lançant son propre effet synchronisé à son dernier titre en date.