Après des derniers tests réussis, la NASA et SpaceX sont officiellement prêtes pour le lancement historique de la capsule Crew Dragon vers l’ISS. Les astronautes Doug Hurley et Bob Behnken devraient décoller ce mercredi 27 mai à 22h32 heure française.

Les dernières répétitions se sont bien passées

La NASA et SpaceX ont donné leur feu vert au lancement du vol Demo-2, durant lequel une fusée Falcon 9 propulsera une capsule Crew Dragon avec deux astronautes à son bord. Vendredi, un test des moteurs du lanceur s’est avéré concluant puis Doug Hurley et Bob Behnken ont enfilé leur combinaison SpaceX avant qu’un Model X de Tesla ne les amène jusqu’au site de lancement pour une dernière répétition.

Il reste toutefois une inconnue qui pourrait retarder le vol : la météo n’est pour l’instant que 40 % favorable à un lancement mais semble s’améliorer. Puisqu’il s’agit d’un vol habité, l’Agence spatiale ne prendra aucun risque et dispose d’autres fenêtres disponibles pour un décollage les 30 ou 31 mai.

Une fois en orbite, les astronautes passeront environ 19 heures dans la capsule afin de réaliser des tests (Demo-2 est un vol d’essai destiné à valider le transport d’humains par SpaceX) avant de s’amarrer à l’ISS où ils resteront de 6 à 16 semaines. Ils effectueront par la suite une rentrée atmosphérique avant d’arriver dans l’océan Atlantique.

Un vol qui restera dans l’Histoire

Demo-2 sera le premier décollage d’astronautes sur le sol américain depuis la navette Atlantis le 8 juillet 2011. Opéré depuis le Kennedy Space Center en Floride, il s’agira d’une première pour SpaceX qui deviendra par la même occasion la première entreprise privée à acheminer des humains dans l’espace.

Il marquera également la fin de la dépendance américaine à la Russie et son Soyouz, unique vaisseau actuellement capable de transporter des astronautes vers l’ISS. Pour obtenir une place à son bord, la NASA doit dépenser près de 86 millions de dollars… Le président Donald Trump devrait donc être de la partie pour cet événement d’une importance capitale pour le programme spatial américain.

Lancement en pleine période de pandémie

Si la NASA a décidé de maintenir ce lancement alors que nous traversons une période particulièrement difficile, elle va prendre d’énormes précautions. Par exemple, les personnes travaillant dans les centres de contrôle seront éparpillés dans plusieurs salles, tandis que des vitres en plexiglass seront installées entre chaque poste de travail. Les astronautes sont quant à eux en quarantaine depuis le 13 mai, procédure habituelle avant un départ vers l’espace, et seront testés à deux reprises avant de prendre place à bord de la capsule.

L’Agence spatiale a par ailleurs demandé aux visiteurs de ne pas se déplacer malgré la dimension historique du vol. Il faut dire que le risque est concret : la dernière fois que des astronautes ont décollé depuis les États-Unis, un million de spectateurs étaient au rendez-vous…

Heureusement, le lancement sera transmis en direct sur le site de la NASA, et vous pouvez même vous entraîner à vous amarrer à l’ISS grâce à ce simulateur très réaliste développé par SpaceX.