En octobre 2018, Sir James Dyson, le fondateur de la société Dyson confirmait sa volonté de développer une voiture électrique. À l’époque, de premiers plans avaient même été officialisés. Finalement le projet ne verra pas le jour. Aujourd’hui l’homme revient sur cet échec dans une interview accordée au Sunday Times et avoue avoir dépensé 550 millions d’euros de ses économies personnelles pour tenter de fabriquer sa voiture électrique.

La voiture électrique de Dyson ne verra pas le jour

Certains analystes pensaient déjà en 2018 que James Dyson prenait un risque fou en voulant se lancer sur un marché déjà très bien occupé par les constructeurs automobiles. L’entreprise est arrivée trop tard. Le déroulement des mois qui ont suivi nous permis de le vérifier. Ce véhicule électrique était connu en interne sous le nom de N526. Il aurait eu une autonomie de 965 kilomètres par charge et aurait pu passer de zéro à 100 km/h en 4,8 secondes.

Le N526 avait été pensé pour jouer dans la même cour que les véhicules Tesla. Pourtant il n’en sera rien. James Dyson avait l’espoir que ses voitures soient radicalement différentes des modèles actuels. L’entreprise a tout de même engagé 2,86 millards d’euros dans ce projet, c’est dire à quel point elle y croyait. En 2 ans 523 personnes ont été embauchées au sein du centre de recherche et développement anglais de Dyson.

James Dyson avait mis 550 millions d’euros dans le projet

L’entreprise prévoyait déjà de faire fabriquer ses voitures à Singapour car la ville avait signé des accords prometteurs sur le libre échange avec le Japon et la Chine. Dyson s’imaginait déjà exporter massivement son N526 vers l’Asie. Sir James Dyson a révélé au Sunday Times avoir dépensé l’équivalent de 500 millions de livres Sterling, soit environ 550 millions d’euros, de ses économies personnelles dans ce projet. En octobre 2019, l’homme a finalement abandonné son projet. Il expliquait à l’époque à ses équipes que :

“Bien que nous ayons fait de gros efforts tout au long du processus de développement, nous ne voyons tout simplement plus comment le rendre commercialement viable. Notre société se concentrera sur la tâche formidable de fabriquer des batteries à semi-conducteurs, ainsi que sur d’autres technologies fondamentales liées à l’intelligence artificielle”.

Dans cette interview donnée le 16 mai, Dyson explique que :

“J’éprouve une grande tristesse et une grande déception. Notre vie est une vie de risques et d’échecs. Nous essayons des choses et elles échouent. La vie n’est pas toujours facile”.

En revanche, il n’y a pas d’inquiétude à avoir sur les ressources financières du fondateur de Dyson malgré ce petit écart. James Dyson est toujours l’homme le plus riche du Royaume-Uni avec une fortune estimée à 16,2 milliards de livres Sterling, soit environ 17,4 milliards d’euros.