Après que YouTube ait lancé une fonctionnalité de fact-checking pour lutter contre la désinformation sur le Covid-19, Twitter décide à son tour d’agir. Le réseau social a ainsi annoncé l’introduction d’étiquettes sur les tweets diffusant de fausses informations sur le virus.

Les fausses informations sur la pandémie sont très dangereuses

En plus de son ampleur exceptionnelle, la pandémie de coronavirus a fait naître un tas de théories du complot sur la toile, à l’image du supposé lien entre le Covid-19 et la 5G… Malheureusement, ces fake news peuvent avoir des conséquences catastrophiques et entraîner des individus à ignorer les gestes barrières et ainsi participer à la propagation du virus.

Face à l’ampleur du phénomène, Twitter annonçait récemment la suppression de plusieurs tweets relayant cette théorie du complot. Dans un billet de blog posté ce lundi, la plateforme a expliqué qu’elle irait encore plus loin :

« En servant la conversation publique, notre objectif est de faciliter la recherche d’informations crédibles sur Twitter et de limiter la diffusion de contenus potentiellement préjudiciables et trompeurs. À partir d’aujourd’hui, nous introduisons de nouvelles étiquettes et de nouveaux messages d’avertissement qui fourniront un contexte et des informations supplémentaires sur certains tweets contenant des informations contestées ou trompeuses liées au Covid-19 ».

Ce n’est pas la première fois que le réseau social met en place de telles étiquettes : elle a introduit ce type d’avertissements pour les vidéos de type deepfake au début de l’année 2020.

Une hiérarchie selon la gravité des propos

Comme le détaille Twitter, les étiquettes prendront différentes formes selon la gravité des propos divulgués dans le tweet, propos qui ont été classés dans un tableau suivant une hiérarchie bien précise.

Un tableau réalisé par Twitter qui décrit les étiquettes utilisées selon les propos diffusés.

© Twitter

Si les informations sont contestées, c’est-à-dire que leur « exactitude, véracité ou crédibilité » est remise en cause, alors un message d’avertissement apparaîtra en-dessous du tweet, et renverra vers des informations pertinentes et vérifiées sur le Covid-19.

Un avertissement apparaît sous un tweet divulguant une information contestée sur le Covid-19.

© Twitter

En revanche, si les informations vont directement à l’encontre des annonces et recommandations des autorités sanitaires, une étiquette est placée au-dessus du tweet afin d’en prévenir l’internaute, qui peut ensuite choisir de le lire quand même.

Une étiquette apparaît au-dessus d'un tweet allant à l'encontre des recommandations des autorités sanitaires sur le Covid-19.

© Twitter

Le réseau social rappelle par ailleurs que les étiquettes seront probablement amenées à évoluer avec le temps et que de nouvelles seront introduites. Cette nouveauté montre une fois de plus le rôle important que les plateformes sociales ont à jouer en temps de crise : ce n’est pas pour rien si WhatsApp et Facebook ont également lancé des outils pour lutter contre la désinformation sur la pandémie.