En Chine, les ventes de smartphones ont connu un rebond au mois d’avril alors que l’épidémie de coronavirus a été maîtrisée dans le pays. Un signe encourageant pour un secteur qui est frappé de plein fouet par la crise.

Un secteur frappé de plein fouet

La pandémie de Covid-19 a en effet entraîné la fermeture des boutiques mais aussi des usines où les appareils sont produits et majoritairement situées en Chine. Par ailleurs, les personnes confinées ont réduit leurs dépenses, tout cela entraînant une baisse de 13 % des ventes de smartphones à travers le monde pour le premier trimestre 2020. Premier pays touché par l’épidémie, la Chine a connu une chute spectaculaire des ventes de téléphones en février avant que ces dernières ne repartent à la hausse en mars, alors que le pays se déconfinait.

Selon Reuters, qui reprend les chiffres annoncés par le gouvernement chinois, le mois d’avril est encore plus fructueux pour l’Empire du Milieu : les expéditions de smartphones depuis les usines du pays vers les fournisseurs ont ainsi augmenté de 17 % sur cette période par rapport à 2019, soit 40,8 millions d’exemplaires expédiés contre 34,8 millions l’année passée.

Apple et Huawei résistent

Toujours d’après l’agence de presse, les marques Apple et Huawei ont bénéficié de ce rebond, et ont notamment été boostées par les sorties respectives de l’iPhone SE et des Huawei P40 et P40 Pro. Il est néanmoins difficile de savoir à quel point, le gouvernement n’ayant pas communiqué le chiffre exact des ventes d’Android, élément clé pour connaître le nombre d’unités Apple écoulées.

Cela va toutefois dans le sens des déclarations de Tim Cook, qui a récemment décrit une reprise progressive en Chine :

« Du point de vue de la demande, nous avons constaté une amélioration en Chine au mois de mars par rapport au mois de février, et si vous regardez un peu où nous en sommes aujourd’hui, nous avons constaté une nouvelle amélioration en avril comparé à mars ».

Il semblerait en revanche que les firmes chinoises Xiaomi, Oppo et Vivo aient quant à elles connu d’importantes pertes à cause de la crise. Reste désormais à savoir si les pays actuellement en train de se déconfiner suivront la même tendance que la Chine.