PlayPlay est une startup française qui propose une solution à destination des équipes communication, marketing et social media, pour créer des vidéos sans avoir besoin d’être vidéaste. C’est la promesse de PlayPlay : « créer des vidéos engageantes en quelques minutes seulement et sans compétences particulières ». La startup vient de lever 10 millions d’euros en Série A.

10 millions d’euros pour recruter et s’internationaliser

Decathlon, Orange, Safran, EDF, Crédit Agricole, Heineken, autant de belles références dont peut déjà se vanter PlayPlay. Avec ce nouveau financement, l’entreprise espère aller encore plus loin et renforcer son positionnement à l’international. La startup annonce également vouloir recruter de nouveaux talents pour l’accompagner dans cette ascension. Cette levée de fonds est une Série A menée par Balderton Capital avec la participation de PointNine et de Kerala Ventures.

L’entreprise a été co-fondée en mars 2017 par Thibaut Machet, Clément Moracin, Aurélien Dayres, trois anciens d’Eurosport. Le constat de départ est le suivant : « la vidéo est le contenu le plus impactant et engageant pour communiquer sur les plateformes digitales. Cependant, ce format reste complexe et cher à produire, générant beaucoup de frustration au sein des équipes communication, marketing et réseaux sociaux ».

Il faut bien le reconnaître, si la vidéo occupe une place de plus en plus importante dans le marketing digital, sa création coûte cher et prend du temps. PlayPlay a voulu simplifier la vie des créateurs de contenus. Sur la plateforme, les marques peuvent choisir le format souhaité : des vidéos courtes, des interviews collaborateurs, des stories Instagram, des résumés d’événements. Des modèles sont pré-formatés et permettent de gagner un temps précieux. Pour Thibaut Machet, CEO et co-fondateur de PlayPlay :

« Aujourd’hui, la vidéo est le contenu partagé le plus viral sur les plateformes digitales mais reste cependant un contenu complexe et cher à produire. Notre mission est donc de rendre la création vidéo accessible à n’importe quel utilisateur, tout en garantissant un contenu hautement qualitatif et professionnel ainsi que le meilleur storytelling ».

Un abonnement mensuel à partir de 200 euros

À l’aide d’une technologie motion design, les utilisateurs de l’outil peuvent soit créer des vidéos à partir de zéro avec leur propre contenu soit en utilisant les millions de vidéos et de gifs accessibles sur la plateforme. L’intégration de l’habillage graphique des marques est également simplifiée.

La solution proposée par PlayPlay repose sur un abonnement mensuel à partir de 200 euros. Les 40 collaborateurs de l’entreprise travaillent déjà avec des clients prestigieux, dont une bonne partie des entreprises du CAC40, mais aussi des ministères et collectivités, des fédérations sportives, ou encore des écoles de commerce. Chaque mois ce sont 40 000 vidéos qui sont créées depuis PlayPlay. Rob Moffat, Partner chez Balderton Capital, affirme que :

« PlayPlay est en train de redéfinir la façon dont les entreprises communiquent en combinant facilité de création, contenu professionnel et le résultat final, l’émotion. Balderton suit cette pépite depuis ses prémices et nous nous réjouissons de les accompagner dans leur croissance. Nous sommes particulièrement impressionnés par la qualité de l’équipe et par la rapide adoption de leur modèle par les entreprises ».