Avis aux clients d’Office 365, Microsoft a pensé à vous et aux nombreux mails reçus car l’un de vos collègues a sélectionné “répondre à tous”. Pour l’entreprise, c’est une façon de réagir après deux incidents ayant eu lieu en 2019 et 2020. Des emails ont mêlé plus de 52 000 employés, à cause de cette fonctionnalité, cela jusqu’à ralentir les moyens de communication de l’entreprise.

Objectif : empêcher les avalanches de mails envoyés avec “Répondre à tous”

La fonctionnalité “répondre à tous” sélectionnée par de nombreuses personnes génère une importante charge à traiter. Celle-ci peut conduire à des ralentissements, voir parfois le blocage, des serveurs d’un service de messagerie.

Microsoft est la première victime de cette fonctionnalité puisque cela lui a déjà causé deux incidents sur ses serveurs. L’année passée, l’entreprise américaine indiquait travailler sur une fonctionnalité pour résoudre ce souci. C’est désormais chose faite, Microsoft a commencé à déployer sa nouvelle solution. Cette dernière veut qu’un système bloquera les fils de discussion mêlant plus de 5 000 destinataires, dès lors qu’en moins de 60 minutes, 10 séquences de réponses auront été générées. Le blocage sera effectif durant 4 heures, de quoi laisser le temps aux serveurs de hiérarchiser les emails.

Exemple de Microsoft de l'élement affiché pour ne pas utiliser "Repondre à tous"

Image : Microsoft / Texte affiché pour pousser les utilisateurs à ne pas utiliser “répondre à tous”

Microsoft veut développer d’autres fonctionnalités

Comme le relève ZDNet, Microsoft précise travailler sur d’autres nouvelles fonctionnalités, leur annonce se fera d’ailleurs en ligne si elles voient le jour avant 2021. Elles permettront, entre autres, d’apporter aux administrateurs Exchange plus de paramètres. Ils pourront définir les limites d’échanges, afin de protéger le fonctionnement des serveurs. Des systèmes de notifications et d’alertes pour prévenir de potentiels incidents sont également envisagés.

Finalement, une chose est sûre : Microsoft disposera du meilleur terrain de jeu pour tester ces nouveautés : son propre réseau. Ce dernier est suffisamment sollicité pour mettre en lumière les points forts et faibles des fonctionnalités.