Google a le sens du timing, c’est certain. Le géant américain a rendu disponible son application Read Along, consacrée à l’apprentissage de la lecture, dans quelques 180 pays du monde entier. Dans son article de blog, Google précise vouloir aider les “nombreux élèves actuellement à la maison en raison des fermetures d’écoles”, mais aussi plus généralement les “familles du monde entier qui cherchent des moyens d’aider leurs enfants à développer des compétences en lecture”.

Read Along de Google n’est pas disponible en français

Lors de son tout premier déploiement, l’application d’apprentissage de la lecture avait été présentée en Inde. Nommée Bolo dans le pays, elle avait été bien accueillie par de nombreux parents. Aujourd’hui et forte de ce premier succès, Google a pris la décision de rendre Read Along disponible dans pas moins de 180 pays. Cela signifie au passage que l’application dispose désormais de plusieurs langues de fonctionnement, dont l’anglais, l’espagnol, le portugais, l’hindi, mais malheureusement pas encore le français. Ainsi, si vous comptiez dessus malgré la reprise progressive des écoles, c’est raté.

Sur l’application de Google, l’enfant aura un ami de lecture, Diya, qui l’accompagnera au fil des exercices et des entraînements. Diya se basera sur la reconnaissance vocale pour reconnaître ce que lui lit l’enfant et pourra ainsi détecter des difficultés de lecture ou alors passer à l’exercice suivant. De la même façon, l’enfant pourra faire appel à lui pour obtenir de l’aide en cas de difficulté. De quoi laisser penser que Diya prendra ainsi le rôle de l’accompagnant humain à la lecture.

GIF présentant le fonctionnement de l'application Read Along de Google qui aide les enfants à apprendre à lire

Image : Read Along / blog de Google

Différents exercices de lectures seront proposés en fonction des niveaux, ils seront accompagnés de jeux concordant. Notez par ailleurs que les parents auront la possibilité de créer plusieurs profils, un par enfant donc.

Sécurité et confidentialité ont été une priorité

Comme le précise Google sur son blog, la sécurité et la confidentialité des enfants ont été les mots d’ordre au cours du développement du projet. Ainsi, une fois téléchargée, l’application peut fonctionner sans connexion internet.

L’article de blog précise par ailleurs que les données analysées dans le cadre de la reconnaissance vocale ne sont jamais envoyées à Google, que le téléphone soit connecté à internet ou non. Cela apparaît comme une bonne alternative pour poursuivre l’école à la maison, encore faudrait-il qu’une version française soit prochainement déployée par l’entreprise américaine.